Agboville: Plusieurs personnes formées à la gestion de projets par la JCI

Des membres de la JCI formés à Agboville
Par Mael Espoir
Publié le 28 novembre 2020 à 09:48 | mis à jour le 28 novembre 2020 à 09:52

Dans sa droite ligne qui est celle d’œuvrer pour une organisation sérieuse et précieuse, la Jeune chambre internationale(JCI) Agboville, a organisé une double formation à l’intention de plus de 30 personnes. La connaissance du mouvement JCI et la gestion de projets sont les deux(02) thèmes qui étaient au centre de ce séminaire de formation, qui s’est tenu le jeudi 26 novembre 2020, dans un complexe hôtelier de la ville.

Des membres de la JCI formés à Agboville

« C’est dans l’optique de réussir notre mandat tout en permettant aux membres et membres potentiels d’être plus outillés et aguerris, que nous avons initié ce séminaire de formation. En effet, ce sont les activités dont les formations qui meublent, évaluent et orientent la mandature », a expliqué le sénateur Serge Pacôme Oga, président exécutif 2021 de la JCI Agboville, en présence de Comoé Franck Éric, superviseur de la formation.

À sa suite, Samassi Siaka, parrain de la cérémonie, par ailleurs, secrétaire général 2021 de cette organisation locale membre (OLM), s’est dit honoré pour le choix porté sur sa personne.

« Chers membres du comité directeur local, chers invités, connaitre la Jeune chambre internationale d'une part et d’autre part les principes de la gestion de projets, s’avère indispensables pour chacun de nous en tant que jeunes citoyens. C’est pourquoi, je vous exhorte à être attentifs tout au long de la formation », a-t-il exhorté.

Quant au formateur Antoine Simen, la JCI est une opportunité qui s'offre à toute personne qui entend apporter un changement à sa communauté.

« Connaitre la Jeune chambre internationale est un préalable pour être membre. Mieux, la JCI est une organisation qui veut apporter la paix dans ce monde. Elle contribue à motiver les jeunes à l’entrepreneuriat tout en faisant d’eux des leaders », a souligné le past-président 2017 de la JCI Abidjan, à l’issue du séminaire.

Avant d’indiquer toute l’importance de la seconde thématique sur la gestion de projets. « Il faut partir de l’idée pour construire le projet. Il faut partir d’un véritable projet avec toutes les étapes, notamment : l’enquête, l’analyse, la planification, l’exécution et l’évaluation du projet. Ce, afin de pouvoir solutionner le problème. Chaque problème étant un frein à l’épanouissement de l’homme. Mais, à la Jeune chambre, chaque problème est une opportunité que le jeune doit transformer en activité lucrative », a poursuivi le chef d’entreprise.

Il a précisé qu’ « on n’est plus jeune parce qu’on est très âgé mais on est jeune si seulement on a de bonnes idées, si on a des plans. Par contre, on est vieux si, aujourd’hui, vous n’avez plus d’idées, si vous n’y croyez plus. »


Tizié T.

Correspondance particulière






Articles les plus lus