Amandine Petit : Couronne cauchemardesque pour Miss France 2021

Miss France 2021 : une couronne trop lourde pour Petit
Par Eugène SAHI
Publié le 10 janvier 2021 à 08:00 | mis à jour le 10 janvier 2021 à 08:00

Que de cauchemars pour Amandine Petit, 23 ans et Miss France 2021. Moins d’un mois après son sacre, la reine de la beauté française découvre des joies, mais aussi parfois des polémiques.

Miss France 2021 : une couronne trop lourde pour Petit

C'est un début de sacre mouvementé pour Amandine Petit. Notre Miss France 2021 se retrouve mêlée à de vilaines polémiques : propos antisémites, usurpation d'identité, séance de dédicace qui tourne au vinaigre.

La Dédicace en Moselle

Alors qu'elle vient à peine d'être sacrée, "les polémiques ne cessent de s'enchaîner", enquiquinent nos confrères de Le Point qui énumèrent les scandales à n’en point finir autour de la couronne de Miss Petit.

Notre Miss France 2021 se retrouve mêlée à un bain de foule très critiqué lors d'une séance de dédicaces dans un centre commercial en Moselle. En effet, le 2 janvier 2021, la jolie blonde aux yeux bleus s'était rendue dans un centre commercial en Moselle pour une séance de dédicaces.

La foule compact entourant le podium ne passe pas, alors que le gouvernement a interdit tout rassemblement pour les fêtes de fin d'année et que les restaurateurs continuent de payer le prix fort pour éviter justement toute concentration en lieu clos.

Un faux pas vite dénoncé sur les réseaux sociaux et sur les médias, poursuit le site, à l'image du médecin urgentiste Patrick Pelloux, qui a qualifié cette initiative de « pathétique ». Même critique du côté de Michel Cymes sur le plateau de "C à vous" ce lundi : « Ce n'était pas le moment, on pouvait attendre un peu avant de faire ce genre de choses, a jugé le médecin animateur. On évite les regroupements, il aurait mieux valu s'en passer… » Un vrai pataquès qui a contraint Sylvie Tellier, la patronne des Miss France, à monter au créneau pour éteindre l'incendie, tout en présentant ses excuses.

"Lors de ma sortie à Farebersviller, l'organisation n'était pas assurée par la société Miss France. J'ai gardé mon masque derrière un Plexiglas... Mais, c'est vrai qu'à un moment, l'organisation a été un peu dépassée. On ne pouvait pas savoir qu'autant de gens allaient se déplacer. Je comprends les interrogations. Moi aussi, je m'indigne que les restaurants, les théâtres et cinémas soient fermés, mais ce n'est pas de mon ressort (...) Et puis, tous les ans, il y a des polémiques avec les Miss, donc je m'y attendais", a réagi pour sa part, Amandine Petit.

"L’appartement des Miss sent la peinture"

L’épisode de la dédicace controversée passé, dans son interview accordée au Parisien, Miss normande raconte son installation récente à Paris. Et un premier petit inconvénient de sa nouvelle habitation : "L'appartement des Miss sentait la peinture, car il a été refait à neuf. Et il a la réputation d'y faire très chaud, ça se dit toutes les années entre les Miss. Mais Maeva Coucke a trouvé où le baisser et je la remercie énormément. Sans elle, je serais actuellement un poulet rôti!".

De faux comptes Amandine Petit


À cela s'ajoute une usurpation d'identité contre laquelle Amandine Petit a poussé un coup de gueule peu après son élection, après avoir vu de faux comptes Twitter lancés sous son patronyme. « L'ensemble des comptes présents en mon nom ne sont pas les miens, a-t-elle prévenu d'emblée. Lorsqu'on commence à parler en mon nom, en ma personne, sur des actes de faits divers et lorsqu'il ne s'agit pas de moi, ça commence à me poser un petit problème… » Et d'appeler ses fans à faire preuve de vigilance.

De quoi assombrir la fête aussi bien pour la nouvelle Miss que pour sa patronne. Après l'année gâchée de Clémence Botino, Miss France 2020, qui a vu ses apparitions fondre comme neige au soleil en raison de la pandémie liée au coronavirus, Sylvie Tellier espérait tourner enfin la page et repartir sur des bases plus souples en 2021. « Enfermer Amandine chez elle, c'est non, a déjà prévenu la directrice du comité, dans Le Parisien. Il n'est pas d'actualité d'interdire à Amandine de se déplacer, d'aller à la rencontre du public… »

En revanche, on ne connaît toujours pas la date de son retour triomphal en Normandie, sa région d'origine, comme il est de coutume pour toutes les nouvelles Miss qui viennent d'être élues. Pas question pour l'instant de risquer une nouvelle polémique après l'affaire du supermarché.






Articles les plus lus