De retour à Abidjan, Toikeusse Mabri prêt à relever « tous les défis »

Après être rentré au bercail, Albert Toikeusse Mabri mobilise ses troupes
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 10 janvier 2021 à 07:00 | mis à jour le 10 janvier 2021 à 08:34

Après deux mois de cavale, Albert Toikeusse Mabri est finalement rentré à Abidjan, le samedi 9 janvier 2021. Dès son retour au pays, le président de l'UDPCI a aussi lancé un appel à ses militants face aux défis qu'ils se doivent de relever.

Après être rentré au bercail, Albert Toikeusse Mabri mobilise ses troupes

Sa résidence avait fait l'objet d'un blocus lors de la crise postélectorale de novembre 2020. Mais l'ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avait réussi à passer entre les mailles du filet du dispositif sécuritaire ivoirien et à se mettre à l'abri avec les siens.

Et pourtant, le Procureur Adou Richard Christophe avait déclaré, lors de sa conférence de presse du vendredi 6 novembre 2020, que Pascal Affi N’guessan et Albert Mabri Toikeusse sont activement recherchés pour « attentat et complot contre l’autorité de l’État et l’intégrité du territoire national ».

Si le président du Front populaire ivoirien (FPI) a été appréhendé, dans la nuit du 6 au 7 novembre, ce n'est pas le cas pour son homologue de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) qui était introuvable.

Jean Blé Guirao Débadéa, Secrétaire général du parti Arc-en-ciel avait en effet indiqué, dans une déclaration, dont Afrique-sur7 a reçu copie : « Contrairement à certaines allégations mensongères, Dr Albert Toikeusse Mabri Abdallah, Président de l’UDPCI, président de la plateforme Arc-en-ciel n’est pas en fuite et n’a pas fui le combat. »

Et pourtant, aux dernières nouvelles, certaines sources annonçaient Dr Mabri au Ghana et même en Europe, d'où il lançait de fréquents messages sur ses différentes plateformes des réseaux sociaux. Cependant, à la faveur du dialogue politique entre les acteurs politiques ivoiriens a débouché sur la libération d'Affi N'Guessan et le retour, samedi, du président du Conseil régional du Tonkpi à Abidjan.

Dès son retour sur les rives de la lagune Ébrié, le président de l'UDPCI a été accueilli par les cadres et dignitaires de son parti. Aussi, sur sa page Facebook et son compte Twitter, Mabri a-t-il lancé ce message à ses partisans :


« Al Hamdoulilah. C'est avec plaisir que mon épouse et moi avons reçu ce matin à notre résidence la direction de l'UDPCI. Ensemble nous relèverons tous les défis. »

Se portera-t-il candidat pour défendre son poste de député, le 6 mars prochain, dans la circonscription électorale de Zouan-Hounien ?

À noter que les partis d'opposition avaient lancé un mot d'ordre de désobéissance civile et de boycott actif pour protester contre le 3e mandat d'Alassane Ouattara.






Articles les plus lus