Retour à Abidjan: Laurent Gbagbo refuse de téléphoner à Ouattara

Retour de Laurent Gbagbo : Voici pourquoi ça coince
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 janvier 2021 à 09:52 | mis à jour le 14 janvier 2021 à 11:28

Le retour de Laurent Gbagbo à Abidjan cristallise actuellement toute l'attention au sein de sa famille politique, le Front populaire ivoirien (FPI). L'ancien président ivoirien qui a reçu ses passeports le vendredi 4 décembre 2020 n'a toujours pas pu retrouver sa terre natale. Les tractations sont en cours entre le parti à la rose et le pouvoir d'Alassane Ouattara, mais les choses piétinent et le "Woody" de Mama s'impatiente depuis Bruxelles.

Processus engagé pour le retour de Laurent Gbagbo, mais...

Le vendredi 4 décembre 2020, les partisans de Laurent Gbagbo ont cru que ce long épisode qui a conduit leur leader loin de la Côte d'Ivoire connaitrait enfin son épilogue. En effet, ce jour-là, on a appris que l'époux de Simone Gbagbo venait de recevoir ses deux passeports (diplomatique et ordinaire). La nouvelle avait été portée par son avocate Me Habiba Touré. "Le président Laurent Gbagbo a reçu ce jour deux passeports, un ordinaire et un diplomatique, des mains de madame l’ambassadeur Nogozene Bakayoko, chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères, et de Monsieur Abou Dosso, ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire en Belgique. Comme il l’a affirmé lors de sa dernière interview du 29 octobre dernier sur TV5 Monde, il n’a pas à négocier ce qui revient de droit à un citoyen", avait-elle indiqué dans un communiqué.

La rencontre entre Hamed Bakayoko et des émissaires du fondateur du Front populaire ivoirien, le mercredi 6 janvier 2021, a redonné beaucoup d'espoir aux frontistes quant au retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. "J’ai reçu en audience ce jour les émissaires du président Laurent Gbagbo. Ensemble, nous avons discuté des dispositions pratiques pour son retour en Côte d’Ivoire", s'était exprimé le Premier ministre ivoirien après les échanges.

Pour sa part, Assoa Adou, le secrétaire général du FPI, s'est voulu rassurant. "Sachez que tout évolue bien dans un sens très positif et nous sommes très fiers", a-t-il confié. S'il est vrai que tout évolue positivement, Laurent Gbagbo qui avait voulu passer les fêtes de fin d'année dans son pays natal a dû abandonner ce projet. Dans sa livraison du mercredi 13 janvier 2021, Africa Intelligence donne les raisons du blocage pour le retour de Laurent Gbagbo.

Retour de Laurent Gbagbo, c'est quoi le problème ?

Le média français explique que si Alassane Ouattara a d'abord hésiter à octroyer les passeports à son grand rival, il a finalement pris la décision de donner ces deux sésames à Laurent Gbagbo. On se souvient que dans une interview accordée à Le Monde, le président ivoirien s'est dit favorable au retour à Abidjan de l'ex-détenu de la prison de Scheveningen. "Laurent Gbagbo va rentrer, il n’y a aucun problème. Il a un procès en cours. Il a été acquitté en première instance par la Cour pénale internationale (CPI). Il y a une procédure d’appel et dès que cela sera terminé, je prendrai les dispositions pour qu’il puisse rentrer", a promis le chef de l'État.


Africa Intelligence fait savoir que le retour de Laurent Gbagbo avait été prévu en février 2021. Toutefois, poursuit notre source, les discussions entre les deux hommes politiques piétinent. Et pour cause, personne ne veut être le premier à passer un appel téléphonique à l'autre. Alassane Ouattara préfère laisser cette tâche à son Premier ministre Hamed Bakayoko. Laurent Gbagbo refuse de téléphoner au patron du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). Pour lui, il n'est pas question de négocier son retour. Face à tout ceci, le retour de Laurent Gbagbo continue de tarder.






Articles les plus lus