Du nouveau dans la disparition de l'étudiante sénégalaise Diary Sow

Diary SOW disparait avec effets personnels, une « absence inquiétante »
Par Eugène SAHI
Publié le 16 janvier 2021 à 23:23 | mis à jour le 16 janvier 2021 à 23:23

On en sait un peu plus sur Diary SOW, la meilleure élève du Sénégal, disparue depuis plusieurs semaines en France. La brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRPD) qui conduit l’enquête, fait de nouvelles révélations.

Diary SOW disparaît avec effets personnels, une «absence inquiétante »

Diary Sow, en 2è année prépa au lycée Louis-le-Grand, à Paris, est introuvable depuis le lundi 4 janvier 2021. Symbole de réussite dans son pays, cette jeune Sénégalaise de 20 ans, étudiante s’est volatilisée en France.

Selon une association d'étudiants sénégalais à Toulouse, la jeune femme a passé ses vacances de fin d'année à Toulouse chez sa meilleure amie, étudiante en médecine. Elle serait revenue à Paris le 1er janvier, indiquait mardi à l'AFP un proche de la famille, le ministre de l'Eau et de l'Assainissement au Sénégal, Serigne Mbaye Thiam.

«Sa mère l'a eue au téléphone pour la dernière fois le 1er janvier. Elle était revenue à Paris. Nous en avons la certitude », font savoir les autorités sénégalaises. D'après le consulat général du Sénégal à Paris, contacté par Le Figaro, la police française notamment les enquêteurs de la BRPD, parlent désormais d'une « absence inquiétante », plutôt que d'une « disparition inquiétante ». Cela signifie que la vie de l'étudiante ne serait pas en danger.

Selon les informations, l'analyse de la chambre de l'étudiante laisse à penser qu'elle aurait pu partir en emportant des vêtements et des effets personnels.

Diary Sow : L’hypothèse d’une fugue

Une découverte qui accrédite l’hypothèse d’une fugue, pourtant rejetée en bloc par certains de ses proches. « Fuguer et mettre en péril ses études, après tous ses efforts pour se hisser au sommet ? Ce serait un renoncement. Cela ne lui ressemble pas », avance Papa Djibril Diop, le proviseur du collège Keur Madior de Mbour, où elle a été scolarisée.


Par ailleurs, des publications virales sur Twitter et Facebook ont assuré que l’étudiante a été retrouvée par un journaliste le 13 janvier.

"Notre chère Diary Sow est retrouvée saine et sauve". Ce message, publié sur Twitter par un internaute se présentant comme "journaliste", a été partagé plus d’un millier de fois depuis le 13 janvier, accompagné d’une photo de l’étudiante posant tout sourire aux côtés d’un jeune homme.

C’est faux : le consulat du Sénégal à Paris a formellement démenti cette "nouvelle", et le journaliste à l’origine de cette fausse information a présenté ses excuses. Jeudi 14 janvier, les autorités sénégalaises et la police française étaient toujours mobilisées pour retrouver la jeune femme. Le consulat du Sénégal à Paris a "formellement" démenti cette "rumeur".






Articles les plus lus