RHDP-Tengréla: Désignée, Mariam Traoré appelle au "bon ton"

Législatives : La députée Mariam Traoré appelle au
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 janvier 2021 à 16:05 | mis à jour le 18 janvier 2021 à 16:40

La candidature de Mariam Traoré aux législatives du 6 mars 2021 a suscité une vive polémique dans la ville de Tengréla. Des militants du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), le parti au pouvoir, ont manifesté contre le choix porté sur la députée sortante. Finalement, la direction exécutive du parti politique d'Alassane Ouattara a décidé de porter son choix sur elle pour représenter les houphouëtistes.

Ce que Mariam Traoré souhaite pour les législatives

Malgré les vives protestations des militants du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, Mariam Traoré va défendre les couleurs du parti au pouvoir à Tengréla dans le cadre des législatives du 6 mars 2021. Il faut préciser que le lundi 11 janvier 2021, des individus en colère ont occupé la préfecture de ladite localité pour s'opposer à la candidature de la députée surnommée "Ibièkissè" depuis sa sortie musclée contre Sita Coulibaly, la présidente nationale de l'UFPDCI (Union des femmes du Parti démocratique de Côte d'Ivoire).

Mariam Traoré a annoncé la nouvelle à travers une publication sur les réseaux sociaux. "Chères Populations, chers militants du département de Tengréla et de la Bagoué. La direction exécutive du RHDP vient de rendre publique la liste des candidats retenus pour les prochaines élections législatives de mars 2021 et le parti a porté son choix sur moi", a déclaré la députée avant de remercier "infiniment les populations de tout le département de Tengrela pour leurs prières et soutien constants et surtout leur soutien indéfectible à sa candidature".

Concernant la bataille électorale pour les législatives, la candidate du RHDP a promis la victoire à son parti politique. Mariam Traoré a également adressé un message à l'apaisement avant l'ouverture de la campagne électorale. "Bientôt, s'ouvriront, les périodes de campagne. Je voudrais en appeler au rassemblement, au pardon et à la cohésion dans notre région. À ceux des frères qui ne partagent pas notre vision politique et à nous même, j'en appelle au dialogue, au bon ton, à la mesure et à l'objectivité", a écrit la députée sortante de Tengréla.


Pour elle, seuls les mauvais perdants utilisent les intrigues, les contrevérités, la démagogie et la calomnie. "Nous sommes tous fils et fille du même département alors unissons nos forces pour son développement, pour une bonne cohésion sociale entre nos populations et surtout pour la paix", a-t-elle poursuivi.






Articles les plus lus