L'Union des soroistes (UDS) envoie un message fort à Soro

L'Union des soroistes (UDS) envoie un message fort à Soro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 janvier 2021 à 19:18 | mis à jour le 22 janvier 2021 à 19:18

L' UDS (Union des soroistes) vient de faire une importante sortie à moins de deux mois des élections législatives. Dans un communiqué publié le jeudi 21 janvier 2021, ce mouvement politique proche de Guillaume Kigbafori Soro annonce son refus de participer au scrutin prévu pour le 6 mars 2021 "pour demeurer dans sa logique de contestation du 3e mandat inconstitutionnel du président Alassane Ouattara.

L' UDS maintient la pression sur Ouattara

Le communiqué qui porte la signature du secrétaire général de l' UDS dénonce l'incarcération arbitraire des membres du GPS et plusieurs autres ivoiriens et aussi le maintien en exil du président Soro Kigbafori Guillaume et ses proches.

Ci-dessous le communiqué intégral de l 'UDS :

DÉCLARATION DE L’Union des soroistes

En cette nouvelle année, l’Union des soroistes présente ses vœux les meilleurs au peuple ivoirien et en particulier à son Excellence Soro Kigbafori Guillaume.

Chers militants de l'Union des soroistes, chers membres de la galaxie soroiste, chers responsables de la coordination GPS de Côte d'Ivoire, chers Ivoiriens,

Au regard de l'évolution des événements politiques de notre pays où les filles et fils du pays sont morts pour la protection de notre constitution. Certains fils et filles du pays sont encore en prison, notamment plusieurs membres de GPS, d'autres en exil parmi lesquels le président de Générations et peuples solidaires, Son Excellence Soro Kigbafori Guillaume et plusieurs de ses proches, Générations et peuples solidaires dans la constance de sa vision qui est celle de la restauration d'un État de Droit et de l'accomplissement d'un Havre de paix dans notre pays, le Comité d’orientation et de coordination (COC) de Générations et peuples solidaires (GPS) sur convocation du président Guillaume Kigbafori Soro s'est réuni le samedi 16 janvier pour analyse de la situation politique, notamment les élections législatives du 6 mars prochain.

De cette rencontre, il a été décidé la non-participation du GPS à ces élections législatives à venir pour demeurer dans sa logique de contestation du 3e mandat inconstitutionnel du président Ouattara et dénoncer l'incarcération arbitraire des membres du GPS et plusieurs autres ivoiriens et aussi le maintien en exil du président Soro Guillaume et ses proches.

L'Union des soroistes, groupement politique qui depuis sa création s'est fait le chantre du soroïsme en Côte d'Ivoire, en arborant fièrement son nom s'aligne derrière cette sage décision.

À cet effet, l’Union des soroistes prend l'initiative de :

- Ne pas participer aux législatives du 6 mars prochain, suite logique de la mascarade électorale du 31 octobre dernier, tout en demandant à son bureau politique, à ses cadres et à tous ses militants de suivre ce mot d'ordre.

Par ailleurs à cette rencontre fut évoquée la décision de fusionner tous les mouvements, partis et groupements politiques proches du président Soro Guillaume au GPS


L'Union des soroistes n'ayant été créée que pour accompagner le président Soro Kigbafori Guillaume dans sa vision politique pour la Côte d'Ivoire, accepte entièrement de faire fusion avec tous les partis et mouvements proches du leader générationnel Guillaume Kigbafori Soro dans le GPS.

L'Union des soroistes réitère son engagement très ferme auprès du président de GPS, Soro Kigbafori Guillaume et rassure ses militants que les pénates de Soro Kigbafori Guillaume sont nos pénates

Fait à Abidjan le jeudi 21 janvier 2021.

Le secrétaire général,

Traoré Arouna






Articles les plus lus