Étienne M'Ponon, SG EDS, libéré après 8 mois de détention

Etienne M'Ponon, SG EDS, libéré après 8 mois de détention
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 23 janvier 2021 à 19:29 | mis à jour le 23 janvier 2021 à 19:29

Etienne M’Ponon, secrétaire général de la plateforme politique Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), est sorti de prison, vendredi 22 janvier 2021, après huit mois de détention à la Maison d’arrêt et de correction d’ Abidjan (MACA).

Étienne M'Ponon, secrétaire général EDS, a recouvré la liberté

En Côte d’ Ivoire, l’opposant Etienne M’ponon, cadre de la plateforme politique EDS, a recouvré la liberté, dans la matinée du vendredi 22 janvier 2021, après 7 mois de détention, apprend-t-on de sources proches de son parti.

Le secrétaire général d’ EDS avait été arrêté en mai 2020 dans le cadre de l’affaire Serge Koffi Le Drôme, cyber-activiste pro-Gbagbo, accusé "d'atteinte à la défense nationale, troubles à l’ordre public, diffamation et outrage sur les réseaux sociaux, diffusion de données informatiques frauduleusement obtenues, publication de fausses informations tendant à faire croire qu’une atteinte aux personnes va être commise".

Soupçonné de complicité avec Yapo Ebiba François Fiacre alias Serge Koffi Le Drôme, l'adjoint au maire de la commune de Cocody a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par la justice ivoirienne en dépit des protestations et autres manifestations de cadres et militants de EDS, qui voyaient en cette affaire, une « cabale politique » montée de toutes pièces.

Le vendredi 22 janvier 2021, Étienne M'Ponon a été libéré sous contrôle judiciaire. « Le secrétaire général de EDS libéré. Monsieur m'ponon daïpo etienne, secrétaire général de la plateforme politique EDS, vient de recouvrir la liberté ce jour après plus de 8 mois de détention à la Maca », a posté la plateforme EDS sur sa page Facebook.

Pour la plate-forme, l'aboutissement de cette libération est à mettre à l'actif de l’ex-président Laurent Gbagbo, le référent politique de EDS. La libération de M. M'Ponon, faut-il le rappeler, intervient dans un contexte socio-politique marqué par les élections législatives du 6 mars 2021.


Il pourra donc prendre part, aux côtés du président Armand Ouégnin et de la coalition de l'opposition, à cette bataille électorale.






Articles les plus lus