Législatives 2021 : Amy Toungara se met en ordre de bataille

Amy Toungara lors du lancement de sa campagne pour les législatives du 6 mars
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 février 2021 à 13:50 | mis à jour le 28 février 2021 à 10:10

Candidate aux législatives du samedi 6 mars 2021 dans la circonscription de Treichville, Amy Toungara a lancé sa campagne électorale le vendredi 26 février 2021 au quartier Entente.

Législatives : Amy Toungara appelle à des élections apaisées

Les élections législatives auront lieu samedi 6 mars 2021. La Commission électorale indépendante (CEI) a ouvert la campagne électorale. Amy Toungara, la candidate du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Treichville et député sortant, n'a pas attendu longtemps pour descendre dans l'arène à l'approche de ces élections législatives nationales.

Vendredi 26 février 2021, l'épouse de l'ancien ministre Adama Toungara, accompagnée de son suppléant Sébasrien Kolliabo Konan, a procédé au lancement de sa campagne. C'était à l'occasion d'une cérémonie organisée au quartier Entente.

Devant une foule composée de jeunes et de femmes, l'honorable Amy Toungara a lancé un message d'union autour de la liste RHDP. "Ici, ce ne sont pas que des militantes et militants RHDP. C'est toute la population de Treichville qui est rassemblée. L'esprit familial est une valeur sûre. C'est notre leitmotiv, nous faisons tous un", a affirmé le député sortant de la commune de Treichville. Elle a montré sa détermination à se battre pour que son parti puisse remporter le scrutin dans la commune du maire Amichia François.

Et Amy Toungara d'ajouter : "Je suis avec un jeune, Sébastien Kolliabo Konan. Ce sont deux générations au service d'une cité N'zassa. Nous devons prôner l'amour. Je salue l'engagement du ministre François Albert Amichia pour son soutien. Aux jeunes, je lance un appel, je voudrais des élections apaisées". Elle a souhaité que les populations partent élire leurs députés en toute quiétude.

Amy Toungara s'engage à accompagner Alassane Ouattara

A quelques jours de ces joutes électorales, Mme Toungara, qui tient à conserver son siège de député, a laissé entendre que son rôle sera sera d’accompagner le président Alassane Ouattara dans le processus de transformation économique et sociale de la Côte d’Ivoire en légiférant.


Il faut noter que le chef de l'Etat ivoirien a exprimé son ardent désir d'obtenir la majorité des sièges à l'Assemblée nationale afin de conserver la majorité absolue au sein de l'hémicycle. À cet effet, le président ivoirien a mis les cadres de son parti politique en mission auprès des populations ivoiriennes.

Cependant, la bataille s'annonce âpre, car l'opposition ivoirienne qui avait boycotté l'élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020, a refait surface en décidant de participer au scrutin législatif. Ainsi le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI), les principales formations politiques de la scène ivoirienne (opposition), soutenues par l'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) dans une coalition, se tiennent prêts à défier le parti au pouvoir à ces prochaines élections. Ils entendent obtenir une majorité absolue afin de faire plier le parti présidentiel. On peut le dire, nous allons assister à un scrutin décisif en Côte d'Ivoire.






Articles les plus lus