Agboville: Le QG du candidat de Blé Goudé saccagé nuitamment

Elections législatives à Agboville: Ce qui est arrivé au candidat Yavo Martial
Par Mael Espoir
Publié le 01 mars 2021 à 15:10 | mis à jour le 01 mars 2021 à 15:10

Démarrée le vendredi 26 février 2021 à minuit, la campagne pour les législatives du 06 mars prochain a enregistré, dimanche 28 février 2021, ses premiers incidents dans la localité d'Agboville.

Elections législatives à Agboville: Ce qui est arrivé au candidat Yavo Martial

En lice contre 6 autres candidats pour le poste de député de la circonscription électorale d’Agboville sous-préfecture, Yavo Martial, candidat indépendant, a vu son quartier général (QG) situé à Grand-Yapo, village situé à environ 15km d'Agboville, vandalisé par des individus non encore identifiés, rapporte sa page facebook.

Ce sont des documents, notamment des affiches, des chaises et autres biens qui ont subi la furie de ces visiteurs indélicats. En effet, c’est de retour de sa tournée vers 1h du matin pour le troisième jour de la campagne qui l’a conduit dans les villages d’Otopé 1 & 2 puis à M’Brou (Km54 sur l’autoroute du Nord), que le porte-parole du COJEP a fait l’amer constat.

« Yavo Martial a dénoncé cette attitude qui est contraire à l'esprit de fair-play et d'expression démocratique. Il a par la suite exprimé son yako à l'équipe de campagne avant de lui demander de ne pas céder à la provocation mais de redoubler de détermination », poursuit sa note.

L’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a été émaillée de violentes manifestations. L’opposition avait lancé plusieurs actions pour dénoncer la candidature "anticonstitutionnelle" du Président Alassane Ouattara. Le bilan officiel de la désobéissance civile et du boycott actif s’établit à 85 morts, plus de 500 blessés et de nombreux dégâts matériels.

Le gouvernement a donc ouvert un dialogue politique avec l’opposition à l’effet de ramener le calme. C’est donc dans cette droite ligne que le PDCI, le FPI et d'autres partis d'opposition, ont décidé de participer au scrutin législatif du 06 mars en vue d’avoir la majorité à l'Assemblée nationale et être un contre-pouvoir pour le RHDP.

« Le chef du village a été saisi, et d'autres mesures de sécurité seront prises afin d'éviter que de telles animosités se reproduisent », conclu le vice-président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples. La campagne s’achève le jeudi 04 mars à minuit et le scrutin est prévu pour se tenir le samedi 06 mars 2021 de 08h à18h sur l’ensemble du territoire national.


Tizié T.

Correspondant régional






Articles les plus lus