La tension est montée d’un cran entre Pr Maurice Kakou Guikahué et Marie Odette Lorougnon, tous les deux candidats de l’opposition, engagés dans la course aux législatives dans la circonscription électorale de Gagnoa sous préfecture.

L’alliance PDCI-FPI se déchire à Gagnoa, la réaction de Guikahué

La circonscription électorale de Gagnoa sous préfecture, comme nous l’avions annoncé dans nos précédentes publications, constitue l’une des principales attractions des élections législatives prévues en Côte d’ Ivoire, le samedi 6 mars prochain. Deux figures de l’opposition ivoirienne, notamment Pr Maurice Kakou Guiahué du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et Marie Odette Lorougnon de l’aile dure du Front populaire ivoirien (FPI), s’y affronteront, en dépit de l’alliance politique qui unit leurs deux partis.

La campagne électorale est officiellement ouverte depuis vendredi dernier et ces deux alliés ne se font aucunement de cadeau dans cette bataille acharnée pour la conquête du fauteuil de député qu’occupe depuis 2011, le N°2 du Parti d’ Henri Konan Bédié. « Vous vous rappelez: quand c’était dur, qui a organisé le 15 septembre 2019 au parc des sports de Treichville, le 1er meeting PDCI-FPI ? C’est bien Maurice Kakou Guikahué. Alors comment pouvez-vous comprendre qu’un candidat du FPI vienne contre moi à Gagnoa pour me combattre, si ce n’est pas de la sorcellerie », a assené Pr Guikahué, mardi dernier, à Diégonéfla.

L’ancien ministre ivoirien de la Santé ne manque pas de dénoncer le fait qu’un candidat du parti de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien, puisse être présenté contre un cadre du PDCI, Théodore Bodi, dans la localité de Diégonéfla. « Comment quelqu’un du FPI peut être contre la candidature de Bodi Théodore ? (…) On a dit qu’on va protéger ceux qui sont des responsables dans les partis politiques. Je suis patron du secrétariat exécutif du PDCI et je suis déjà député. Bodi est député et patron au PDCI. Partout ailleurs, on prend par exemple Affi N’guessan, on ne met pas de candidat contre lui parce qu’il est patron. On enlève notre député à Guiglo pour mettre Oulaye Hubert à Guiglo parce qu’il est patron au FPI. En plus, on prend notre délégué, on lui dit de ne pas être candidat et on en fait directeur de campagne d’Oulaye Hubert. Et il accepte. Pourquoi à Gagnoa et à Diegonéfla, le FPI refuse que Guikahué et Bodi soient des patrons ? Ce n’est pas normal », s’est insurgé le secrétaire exécutif du PDCI-RDA.

Odette Lorougnon entre dans une colère noire

L’ancienne députée FPI d’ Attécoubé, est également très remontée contre le secrétaire exécutif du PDCI-RDA qui se proclamerait, selon elle, comme le candidat unique de l’opposition, et donc de Laurent Gbagbo. «Toi Guikahué qui est du PDCI-RDA, tu es l’un des initiateurs du transfert de Laurent Gbagbo à La Haye, tu vas venir dire que tu es le porte-voix de Gbagbo, mais le monde change et c’est malheureux. Tu as été tout dans ce pays, c’est pour un petit poste de député que tu mens comme ça. Tu veux être subitement pro Gbagbo ou rien », a lâché la candidate de EDS. Avant de se faire encore plus incisive à l’encontre de ce dernier.

«C’est un homme de mensonge. Et, les populations doivent le savoir. Sur une de ses affiches, il est à côté de Simone Gbagbo qui est vice-présidente du FPI et qui n’est pas de son parti. Ce n’est pas normal. Nous avons cru naïvement en son statut d’ homme d’État. Nous ne pouvons pas continuer de marcher avec une telle personne», a-t-elle fait savoir.

La bataille s’annonce très serrée entre Guikahué et Odette Lorougnon

Alliés au sein de la coalition des partis politiques de l’opposition, Pdci-Rda et FPI pro-Gbagbo ne sont pas parvenus à s’entendre sur les choix de certaines listes communes en vue des élections législatives du 6 mars 2021. Pour Marie Odette Lorougnon, cet échec est dû au refus du PDCI-RDA, de céder certains postes à ses alliés, surtout dans ses bastions traditionnels comme Yamoussoukro.

« À Gagnoa sous préfecture, le PDCI a refusé de retirer Guikahué; c’est pourquoi Gbagbo a dit qu’on va s’affronter et c’est dans cet affrontement, Gbagbo m’a envoyé affronter Guikahué à Gagnoa sous-préfecture », dixit Odette Lorougnon.

Le duel s’annonce donc très serré entre ces deux personnalités qui, selon les statistiques, jouent sur un terrain dominé par la tendance du FPI restée fidèle à Laurent Gbagbo. Mais après dix ans d’absence du jeu politique, une désobéissance civile qui fut un échec pour l’opposition et un rapprochement entre PDCI et FPI, les pronostics s’annoncent peu aisés.