Nicolas Sarkozy en Côte d’Ivoire : les raisons d’une visite express

Les présidents Nicolas Sarkozy et Alassane Ouattara

Nicolas Sarkozy a effectué une première visite à Kigali (Rwanda) le 15 janvier avant de regagner Abidjan le lendemain. Cette visite express de l’ancien président dans la capitale soulève des interrogations.

Que cachent toutes ces visites éclaires de Nicolas Sarkozy ?

L’ancien chef d’État français Nicolas Sarkozy entretient un lien de confiance avec le président Alassane Ouattara. Il est régulièrement venu en Côte d'Ivoire depuis l'accession de ce dernier au pouvoir et a même décroché d'importants contrats.

L’ex-président de la République française a en effet été coopté par le Chef d'État ivoirien pour le renforcement de la coopération entre Abidjan et Doha, révélait La Lettre du continent. Aussi, lors de la crise postélectorale, l'ancien locataire de l'Élysée avait fait intervenir l'armée française en soutien aux forces pro-Ouattara pour déloger l’ancien président Laurent Gbagbo qui comparait présentement devant la cour pénale internationale CPI pour soi-disant "crimes contre l’humanité". Voir donc l'ex-président français régulièrement aux côtés du président ivoirien passe mal aux yeux de l’opposition.

Mardi 16 janvier 2018, Nicolas Sarkozy a effectué une visite éclaire à Abidjan, révèle le quotidien Jeune Afrique. Le jet privé à bord duquel il voyageait a atterri dans la capitale ivoirienne très tôt dans la matinée. Il a eu un tête-à-tête à la présidence avec son ami Alassane Ouattara avant d’être rejoint par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko et Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence.

Si l’on ignore concrètement l’objectif de cette rencontre, il revient qu’elle avait pour but de connecter les chefs d'entreprises français aux dirigeants ivoiriens pour la signature de contrats d'affaires. À noter que la veille, Nicolas Sarkozy avait rencontré le Président Paul Kagamé à Kigali. Il était accompagné d’une forte délégation d’hommes d’affaires français, dont Cyrille Bolloré, fils de l'industriel français Vincent Bolloré.