Côte d'Ivoire : Fabrice Sawegnon envoie un message sévère à Bendjo

Fabrice Sawegnon face à la presse
Par Timothée Jean
Publié le 12 février 2018 à 17:28 | mis à jour le 12 février 2018 à 17:28

Après avoir annoncé sa candidature pour la municipalité du Plateau, Fabrice Sawegnon a décidé de passer à l’attaque en envoyant des piques au baron du PDCI, Akossi Bendjo.

Fabrice Sawegnon « l’heure de la retraite à sonné »

La bataille pour la municipalité dans la commune administrative du Plateau s’annonce sur fond de piques et de critiques. Fabrice Sawegnon, candidat à ces joutes électorales, a décidé d’envoyer un message fort à ses détracteurs, mais aussi à Akossi Bendjo, un cadre du parti d’Henri Konan Bédié.

Au cours d’une rencontre, ce samedi 10 février 2018 à la cité KM-BIAO, le PDG de Voodoo Group n’y est pas allé de main morte pour critiquer le bilan de l’actuel maire. « Fleurs, c’est bien, mais, elles ne soignent pas une femme qui est malade. Les pavés sont bien, mais ils ne paient pas le salaire de l’homme. Il faut mettre l’homme avant les fleurs. Il faut mettre les familles avant les pavés », a lancé le publicitaire.

Poursuivant, le communicant indiquera qu’il est temps pour le dinosaure du PDCI, à la tête de ladite commune depuis 2001, de céder la place à une nouvelle génération. « Jusqu’à présent, ils ont parlé. Je suis un baron. Je suis ça. Mais je dis qu’il n’y a plus de barons en Côte d’Ivoire. L’heure de la retraite a sonné ! 18 ans c’est bien, on a beaucoup aimé, mais c’est fini », a-t-il martelé.

Par ailleurs, M. Sawegnon, présenté parfois comme un « protégé du président Alassance Ouattara », est lui-même poursuivi par la justice ivoirienne pour séquestration, enlèvement et coups et blessures. Une situation qui risque d’entacher ses ambitions politiques.

Et comme si cela ne suffisait pas, Akossi Bendjo qui bénéficie de l’onction du PDCI a décidé d’être candidat à sa propre succession. « Je ne voulais pas être candidat, mais j’ai reçu le Plateau de personnes dignes. Je ne veux pas le laisser entre les mains d’aventuriers. Je ne laisserais pas la commune aux aventuriers », a déclaré M. Bendjo.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao tabassée en France, ce qu'il s'est passé