CIV: La liste électorale provisoire sera publiée le 18 juillet (CEI)

La CEI annonce que la liste électorale sera publiée le
Par Edwige Fiendé
Publié le 22 mai 2018 à 18:55 | mis à jour le 22 mai 2018 à 19:06

La liste électorale ivoirienne provisoire sera publiée "le 18 juillet" et affichée "le 19 juillet", après sa révision du 18 au 24 juin, a annoncé mardi le 2e vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), Gervais Coulibaly, au cours d'une réunion avec les formations politiques.

La CEI se prépare pour les élections municipales et régionales

"Nous publierons la liste provisoire le 18 juillet, nous la remettons aux partis politiques et l’afficherons le 19 juillet", a indiqué M. Coulibaly.

La liste définitive sera publiée "15 jours" avant des élections municipales et régionales couplées dont la date n’a pas encore été fixée.

Le président de la CEI, Youssouf Bakayoko a pour sa part invité les partis politiques à s’associer à la campagne d’explication et de sensibilisation auprès des populations, qui débute mardi.

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle) et le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) n'étaient pas représentés à cette réunion d'information.

La révision se fera dans les "10.580 lieux de vote" du pays. Les pièces à fournir sont la Carte nationale d’identité (CNI), la carte d'électeur ou une attestation d'identité "établie" par l'Office national d’identification (ONI).

Au total, 6.318.311 électeurs figurent sur la liste électorale révisée en 2016.

La révision de la liste électorale se fera "sur une semaine" dans "la 2e quinzaine de juin dans tous les lieux de vote", soit 11.000, a indiqué Gervais Coulibaly.

Les pièces à fournir pour l’enrôlement sont la Carte nationale d’identité (CNI), la carte d'électeur ou une attestation d'identité "établie" par l'Office nationale d’identification (ONI), a précisé le vice-président de la CEI.

Il a assuré que l'ONI va "augmenter" ses lieux d'enrôlement dans les sous/préfectures et communes, pour la délivrance de ces attestations.

A l’occasion de la fête de la liberté du FPI (opposition ivoirienne), le 5 mai, Pascal Affi N’Guessan réclamait depuis plusieurs mois la réforme de la CEI.


Face à la presse après son discours, le président du FPI a dénoncé "une révision à la va vite", estimant que "le corps électoral ne reflète pas la réalité politique".

La Côte d’Ivoire "ne peut se contenter d’un d’une liste électorale de six millions d’électeurs", a-t-il soutenu.

Pour lui, "il faut (un fichier) inclusif", sur lequel les "3 à 4 millions d’électeurs qui n'y figurent pas, doivent s'y retrouvés.

La révision de la liste électorale en Côte d’Ivoire est prévue du 17 au 24 juin.




Articles les plus lus