17 personnes sont mortes après des pluies diluviennes à Abidjan

Les pluies diluviennes font des victimes
Par Serge Alain Koffi
Publié le 19 juin 2018 à 17:19 | mis à jour le 19 juin 2018 à 17:23

Au moins dix-sept personnes sont mortes mardi matin à Abidjan à la suite d’inondations et d’éboulements liés à des pluies diluviennes qui s’abattent sur la capitale économique ivoirienne, a-t-on appris de sources sécuritaires.

Les pluies diluviennes et éboulements ont fait une dizaine de victimes

Dix-sept personnes sont mortes mardi matin à Abidjan à la suite d’inondations et d’éboulements liés à des pluies diluviennes qui s’abattent sur la capitale économique ivoirienne, a-t-on appris de sources sécuritaires.

Selon le décompte effectué par les pompiers, huit personnes sont mortes à Cocody (quartier chic à l’est d’Abidjan), quatre à Mossikro,dans la commune d'Attécoubé (à l’ouest d’Abidjan), un décès à Port-bouet, au sud de la capitale et un autre à la résidence paillet

Début mai, le ministère de l’Intérieur avait fait état de deux corps sans vie (un homme et une fille de 16 ans) emportés par les eaux, qui avaient été retrouvés à Yopougon.

Dans la foulée, le gouvernement avait annoncé "la mise en place progressive d’une police de l’environnement et d’une police de l’urbanisme" contre "l’incivisme".

Les pluies diluviennes provoquent régulièrement des pertes humaines à Abidjan. En 2017, elles ont coûté la vie à au moins 15 personnes et fait de nombreux blessés. En 2016, 16 personnes ont été tuées et 39 en 2014.

"Nous évacuons les personnes bloqués pour les mettre en sécurité", a confié un pompier joint par téléphone.

A l’issue d’un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné avait averti que "cette année, la saison des pluies (s’annonçait) plus forte que celle de l’an dernier, avec d’importantes précipitations sur l’ensemble du territoire national".

Et "Pour minimiser les effets de cette grande saison de pluie de l’année 2018, certaines mesures préventives sont déjà en cours d’exécution dans le district autonome d’Abidjan", avait dit le porte-parole du gouvernement, espérant compter sur l’esprit civique des populations.



Articles les plus lus