Inondations à Abidjan: La France disposée à apporter son appui

La France veut aider la Côte d'Ivoire à éviter les conséquences des inondations

La France est disposée à apporter son appui à la Côte d’Ivoire "pour améliorer l’anticipation des événements extrêmes" telles que les récentes inondations qui ont causé la mort d’au moins 20 personnes, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères, dans une note jeudi.

La France veut aider la Côte d'Ivoire à anticiper "les évènements extrêmes"

"La Côte d’Ivoire peut compter sur l’appui de la France pour améliorer l’anticipation et la gestion de ces événements extrêmes", indique le communiqué.

Les inondations et éboulements qui ont suivi les pluies diluviennes qui se sont abattues mardi sur l’ensemble du pays ont officiellement fait 20 morts dont 18 à Abidjan, un à Tiassalé (Sud) et un à Guibéroua (Centre-ouest). Ces intempéries ont par ailleurs causé d’importants dégâts matériels.

Selon le ministère français des Affaires étrangères, l’un des cinq coopérants déployés en Côte d’Ivoire et qui " travaillent au quotidien au profit des forces de sécurité ivoiriennes et notamment des sapeurs-pompiers, a été mis à la disposition de la cellule de crise mise en place à Abidjan".

Mercredi, les présidents sénégalais, Macky Sall et togolais, Faure Gnassingbé, ont exprimé leur "solidarité (et) compassion" à leur homologue ivoirien Alassane Ouattara, ainsi qu’aux familles endeuillées", à la suite des inondations et éboulements survenus la nuit de lundi à mardi, sur Twitter.

Mardi après-midi, le président burkinabè Roch Kaboré a exprimé "sa solidarité et compassion" à son homologue ivoirien Alassane Ouattara, lors d’un entretien téléphonique, à la suite des inondations et éboulements qui avaient fait au moins 18 morts à Abidjan.

A l’issue d’un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné avait averti que "cette année, la saison des pluies (s’annonçait) plus forte que celle de l’an dernier, avec d’importantes précipitations sur l’ensemble du territoire national".

Et "Pour minimiser les effets de cette grande saison de pluie de l’année 2018, certaines mesures préventives sont déjà en cours d’exécution dans le district autonome d’Abidjan", avait dit le porte-parole du gouvernement, espérant compter sur l’esprit civique des populations.

Les pluies diluviennes provoquent régulièrement des pertes en vies humaines à Abidjan. En 2017, elles ont coûté la vie à 15 personnes contre 16 en 2016 et 39 en 2014.