Côte d’Ivoire: Ouattara révoque Akossi Bendjo, un mandat d'arrêt émis contre lui

Alassane Ouattara vire Akossi Bondjo de la Maire du Plateau
Par Gary SLM
Publié le 01 août 2018 à 19:25 | mis à jour le 01 août 2018 à 19:25

Akossi Bendjo n’est plus le maire de la commune du Plateau. Le gouvernement ivoirien a pris un décret le révoquant de cette fonction. Cette décision fait suite à la convocation de la Brigade de Recherche à laquelle n’a pas répondu le cadre du PDCI.

Akossi Bendjo évincé de la Mairie du Plateau

Nous évoquions le 30 juillet dernier les démêlés de M. Noël Akossi Bendjo avec la justice ivoirienne. Accusé de malversation financière à la Mairie du Plateau qu’il dirige, le cadre du PDCI RDA doit répondre dans le cadre d’une enquête concernant 2 milliards de FCFA découverts sur un compte dormant d'un fournisseur de la mairie du Plateau. L’accusé parti en France dans une délégation du PDCI RDA n’est pas rentré au pays depuis lors. Il a continué au Maroc où il a reçu le Super prix africain d’excellence (SPADE 2018) qui en fait le meilleur Maire d’Afrique.

Aux dernières nouvelles, M. Noël Akossi Bendjo se serait exilé au Gabon. Le gouvernement ivoirien qui se réunissait en Conseil des ministres ce mercredi a donc prix un décret pour le révoquer de ses fonctions de Maire de la commune la plus importante du pays puisque le Plateau est le principal centre d’affaire de Côte d’Ivoire.

Le président Alassane Ouattara qui a présidé ce conseil des ministres est à couteau tiré avec le PDCI, parti qui était jusqu’il y a peu membre du RHDP, le nouveau parti regroupant toutes les forces de la majorité présidentielle, dont le RDR. Henri Konan Bédié, soutenu dans sa position par Noël Akossi Bendjo, Maurice Kakou Guikahué et plusieurs autres cadres du PDCI RDA, refuse d’adhérer au RHDP tant qu’un membre de son parti ne sera pas désigné candidat de ce nouveau parti à l’élection de 2020.

La chute de Noël Akossi Bendjo sera donc très vite considérée comme une éviction d’un adversaire politique alors que l’affaire revêt un aspect clairement juridique. Le Maire du Plateau qui fait le choix de partir en exil plutôt que de se défendre face à la justice à qui le PDCI n’a rien eu à reprocher ces dernières années.

Un mandat d’arrêt international qui est déjà sur le bureau du juge va également être lancé contre Noël Akossi Bendjo comme nous l'annoncions il y a quelques jours. Si le gouvernement ivoirien s’est servi de « l’article 77 de la loi numéro 2012-11.28 du 13 décembre 2012, portant organisation des collectivités territoriales » pour prononcer l’éviction de M. Bondjo de son poste, le Porte-Parole du gouvernement qui a officialisé la nouvelle n’a pu dire avec exactitude le montant qui aurait été détourné dans cette commune du Plateau par l’élu.





Articles les plus lus