Côte d’Ivoire: Le PDCI et Le FPI ne sont pas "des ennemis" (Billon)

Le PDCI et le FPI sont des adversaires (Billon)
Par Edwige Fiendé
Publié le 19 août 2018 à 16:25 | mis à jour le 19 août 2018 à 16:25

L’ex-porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Jean-Louis Billon, a déclaré samedi à Gagnoa (Centre-ouest ivoirien) que son parti et le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), ne sont pas "des ennemis", à une cérémonie.

Jean Louis Billon explique qu'une alliance peut naître du PDCI et FPI

Sur le rapprochement entre le Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti d’opposition en Côte d’Ivoire, et le PDCI, Jean-Louis Billon a fait savoir que son parti "respecte son opposition" dont "la plus forte est le FPI", estimant que les deux formations politiques sont "des adversaires politiques" et non "des ennemis".

A sa sortie de la résidence du président du PDCI M. Henri Konan Bédié, Pascal Affi N’Guessan a affiché sa disponibilité à former une alliance PDCI - FPI. L’ancien président Henri Konan Bédié confirme lui aussi la possible formation de cette alliance qui aura pour objectif de bouter hors du pouvoir M. Alassane Ouattara, l'actuel président ivoirien.

Bédié a déclaré à cet effet vendredi soir à Cocody (quartier chic à l'est d'Abidjan) : "Rien ne s'oppose à ce que dans une plateforme comportant toutes les forces vives de la nation, dont les partis politiques, le Pdci et le Fpi se retrouvent".

Le ministre ivoirien des Ressources Animales et Halieutiques, Adjoumani Kobenan Kouassi, a qualifié mardi à Transua, département de la région du Gontougo (Est ivoirien), "de drame national" l'alliance entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex allié du parti présidentiel) et le Front populaire ivoirien (FPI, frange Pascal Affi N'Guessan), après son retrait de la coalition du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP),

Le secrétaire exécutif du PDCI, M. Guikahué a salué la présence du secrétaire général de la Présidence, Patrick Achi, seul ministre PDCI présent à la cérémonie, estimant que sa présence "démontre qu'il est PDCI et restera PDCI".

Des ministres PDCI, dont la plupart soutiennent l’idée du parti unifié, n’avaient pas été reconduits au sein du secrétariat exécutif. Certains dont Kobenan Kouassi Adjoumani, chef de file de la fronde contre M. Bédié, ont été exclus du PDCI.

"Je ne suis ni RDR (parti au pouvoir), ni RHDP", a dit M. Banny, se félicitant également de la présence de M. Achi qui a "retrouvé ses frères".


Il a également exprimé son soutien au secrétaire exécutif du PDCI, critiqué par des frondeurs du parti.

"Si par extraordinaire, quelqu'un voudrait t'atteindre, il faut qu'il traverse ma poitrine", a assuré Charles Konan Banny à Maurice Kacou Guikahué.




Articles les plus lus