Côte d'Ivoire: Des transporteurs en colère incendient un village à Katiola

Attienkaha,un village près de Katiola incendié

Armés de fusils, de gourdins et couteaux, de jeunes transporteurs en colère ont incendié et pillé mardi le village d’Attienkaha, situé à 15 km de la ville de Katiola (dans le nord de la Côte d’Ivoire), sur l’axe de Dabakala, en signe de protestation contre la disparition d’un des leurs dans cette localité.

Sans nouvelle d’un jeune transporteur depuis une semaine à Katiola

Disparu il y a une semaine, soit depuis le 22 août, Hamed Sogodogo (27 ans) qui comptait transporter jusqu’à Kassémé (près de 7 km d’Attienkaha) les joueurs de son équipe (Transporteurs FC) après leur victoire lors de la finale d’un tournoi dénommé la coupe des présidents de clubs de Katiola, a appelé le propriétaire du véhicule qu’il conduisait pour lui signaler une panne non loin d’Attienkaha.

Arrivés sur les lieux indiqués dans la nuit, les proches de ce jeune transporteur ont retrouvé le véhicule stationné, avec les vitres remontées, sans pour autant voir des traces du chauffeur, et ce jusqu’à ce jour.

Informés de cette disparition, des habitants d’Attienkaha ont participé aux recherches pendant quatre jours, en vain. La gendarmerie a également interrogé plusieurs personnes dans le cadre de son enquête afin de situer les responsabilités.

Gagnés par l’impatience, en dépit de la médiation du préfet de région Jean-Baptiste Kouamé Zamélé pour les persuader de laisser la gendarmerie faire son travail à travers des réunions, les protestataires ont d’abord barré la route internationale A3 pendant une demi-heure dans la matinée, paralysant temporairement les activités économiques.

Ces jeunes transporteurs mécontents ont par la suite mis le cap sur le village d’Attienkaha, où ils ont incendié et pillé la quasi-totalité des habitations. Des animaux, vêtements, appareils électroménagers ont été emportés dans cette localité qui s’est vidée de sa population pendant plusieurs heures.