Côte d’Ivoire: Guikahué accuse Siandou et Adjoumani de vouloir faire disparaître le PDCI

Maurice Guikahué

Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), Maurice Kacou Guikahué, a accusé les ministres Fofana Siandou et Kobenan Kouassi Adjoumani, des partisans de l’intégration de leur parti au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti unifié), de vouloir faire disparaître la formation, à Koun-Fao (Nord Est) vendredi.

Guikahué attaque les frondeurs du PDCI

MM. "Siandou et Adjoumani ont choisi le camp de ceux qui veulent que le PDCI disparaisse", a affirmé M. Guikahué, à une rencontre avec des chefs traditionnels de Koun-Fao, avant un meeting dans la localité.

"Des gens veulent casser le PDCI (mais) Bédié va tenir", a-t-il ajouté, face à des militants de son parti rassemblés, dans le cadre de la campagne électorale des candidats du PDCI aux élections régionales et municipales le Gontougo, région natale de Kobenan Kouassi Adjoumani.

M.Adjoumani est candidat du RHDP pour les régionales dans la région du Gontougon et M. Siandou, candidat de la coalition au pouvoir aux municipales dans la commune abidjanaise de Port-Bouët.

Jeudi, M. Adjoumani, chef de file des frondeurs au sein du PDCI et Jérôme N’Guessan, membre du bureau politique de la formation, ont été "exclus temporairement" du parti pour "indiscipline" et "atteinte à l’unité du parti par leur comportement".

Le 24 septembre, le PDCI a entériné son retrait du RHDP et donné mandat à son président pour négocier "la mise en place d’une plateforme de collaboration avec les forces vives de la nation et les partis politiques", à l’issue d’un bureau politique à Daoukro.

Evoquant les procédures judiciaires engagées par M. N’Guessan (partisan du RHDP unifié) contre le parti, le secrétaire exécutif a demandé aux militant de "prier pour que le PDCI reste toujours vivant".