Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko s'active pour l'académie antiterroriste

Hamed Bakayoko très impliqué dans la lutte contre le terrorisme
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 19 novembre 2018 à 17:36 | mis à jour le 19 novembre 2018 à 17:37

A peine l'inhumation de son défunt père, El Hadj Anliou Bakayoko, terminée, qu'Hamed Bakayoko se met aussitôt au travail. Le ministre ivoirien de la Défense a participé, ce lundi 19 novembre, à un symposium sur la création de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme.

Hamed Bakayoko très impliqué dans la lutte contre le terrorisme

Le 19 octobre 2018, Jean-Yves Le Drian, ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, lançait les travaux de l’académie internationale de lutte contre le terrorisme à Jacqueville. Un mois après, un symposium marquant le lancement des activités de cette académie a été lancé à Abidjan. Ce séminaire a pour thème : « Lutter contre le terrorisme aujourd’hui réflexion, actions et coordination ».

Cette réunion internationale qui a drainé de hautes personnalités africaines, notamment le ministre de l’Intérieur du Nigeria et Gilles Huberson, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, ainsi que plusieurs membres du gouvernement ivoirien, se tiendra les lundi et mardi.

Vingt-cinq (25) stratèges universitaires et experts animeront les travaux de ce symposium, avec quatre panels et une dizaine de communication. Prenant part à ces travaux avec une attention particulière, le Ministre d'Etat Hamed Bakayoko a déclaré :

« La guerre contre le terrorisme ne peut pas se mener efficacement sans un fort investissement dans le capital humain à travers la formation des forces engagées. » Poursuivant, le ministre de la Défense ajoute que cette école de lutte contre le terrorisme vient à point nommé d'autant plus qu'on assiste à une menace terroriste croissante dans le monde en dépit de la débâcle du groupe Etat islamique (EI).

Notons que cette académie antiterroriste est cofinancée par la France et la Côte d'Ivoire. Le coût total des travaux s'élève à 20 millions d'euros, soit un peu plus de 13 millions de francs CFA. Cette école sera livrée à la fin 2019.