Burkina: Pas d’augmentation du transport suite à la hausse du prix du carburant

Pas de hausse du transport suite au carburant

Le ministre burkinabè des Transports, Vincent Dabilgou, a assuré lundi qu’"il n’y aura pas d’augmentation du prix du transport" consécutive à la hausse des prix du carburant, à l’issue d’une rencontre avec les organisations des transporteurs.

Hausse du prix du carburant mais pas du transport au Burkina

"Il n’y aura pas d’augmentation du prix des transports dans notre pays, à la suite de l’augmentation du prix du carburant, que ce soit au niveau des hydrocarbures ou au niveau du transport de personnes", a déclaré M. Dabilgou après la rencontre.

A cette rencontre ont participé le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, Vincent Dabilgou, le porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou, et des organisations des transporteurs dont l'Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF).

M. Dabilgou s’est réjoui de ce que "chaque fois qu’il y a des problèmes, (tous s’asseyent) afin de pouvoir discuter et trouver des points d’entente".

Le président de l’OTRAF, Issoufou Maïga, a salué la disponibilité du gouvernement "dont l’oreille a été beaucoup attentive". Il a également déclaré que le gouvernement s’est engagé à les "accompagner pour l’exploitation pérenne de leurs entreprises".

Pour ce qui est d’éventuels transporteurs ayant augmenté le prix du transport depuis la hausse du prix du carburant, Issoufou Maïga a soutenu ne pas en avoir connaissance, assurant que "s'il y en a, ils seront rappelés à l'ordre".

Le 8 novembre, à l’issue d’un conseil des ministres, le gouvernement burkinabè a annoncé une hausse de 75 francs CFA sur le litre du carburant, une mesure entrée en vigueur le lendemain.

Le prix du litre du super est ainsi passé de 602 à 677 FCFA et le gasoil de 526 à 601 FCFA.

La Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), ont appelé les Burkinabè à une grève générale le 29 novembre pour protester contre cette hausse des prix du carburant.