Sénégal: Présidentielle, un duo Karim Wade-Khalifa Sall contre Macky Sall?

Karim Wade et Khalifa Sall, de sérieux outsiders de Macky Sall

A mesure que l'élection présidentielle approche, la tension monte entre les différents candidats. Karim Wade et Khalifa Sall qui déposent en principe leur candidature ce lundi pourraient s'unir contre le Président Macky Sall.

Karim Wade et Khalifa Sall, de sérieux outsiders de Macky Sall

L'un est en exil au Qatar, l'autre en prison à Dakar, n'empêche que Karim Wade et Khalifa Sall constituent de sérieux candidats contre Macky Sall, le président sortant. Du moins si ces deux farouches opposants au pouvoir sénégalais arrivent à candidater pour l'élection présidentielle du 24 février 2019.

Le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, et l'ancien maire de Dakar entendent en effet déposer leurs dossiers de candidature, ce lundi 17 décembre. Mais leurs situations respectives posent quelques difficultés dans la mesure où Karim Wade est menacé de prison dès son retour au pays s'il ne paie pas les 200 millions d’euros d'amende à lui infligée par la CREI. Quant à Khalifa Sall, il pourrait être condamné, dès ce jeudi, à 5 ans de prison ferme pour détournement de deniers publics.

Leurs dossiers seront donc soumis au Conseil constitutionnel en vue d'être validés ou non. Mais conscients de la complexité de leurs situations, le Candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) et celui du Parti socialiste ont affiché une solidarité en vue de faire un front commun contre Macky Sall.

« Nous sommes ensemble pour le combat, le combat des candidatures », a déclaré un proche de Khalifa Sall, qui est aussitôt soutenu par un cadre du PDS : « Face aux difficultés, nous sommes et nous serons solidaires. »

Ce scrutin s'annonce donc avec quelques tensions d'en l'air. Mais le peuple sénégalais qui nourrit une certaine culture démocratique depuis des décennies entend trouver les ressources nécessaires pour passer ce cap dans la tranquillité.

Notons qu'une douzaine de candidats, dont le Président Macky Sall, l'ancien Premier ministre Idrissa Seck ou l'opposant Ousmane Sonko, ont déjà déposé leurs dossiers de candidature.