Côte d'Ivoire: Un collectif de victime contre la libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Laurent Gbagbo
Par Emma A.
Publié le 22 décembre 2018 à 12:58 | mis à jour le 22 décembre 2018 à 12:58

Le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI), collectif regroupant des victimes de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, a appelé vendredi à Abidjan, la Cour pénale internationale (CPI) à maintenir l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé en prison jusqu'à la fin de leur procès, a une conférence de presse.

Des victimes de la crise postélectorale contre toute forme de libération de Laurent Gbagbo

"Le collectif des victimes en Côte d'Ivoire, tout en mettant la crédibilité de la CPI dans la balance et la rattachant à ses fondamentaux, l'interpelle avec la dernière énergie sur la nécessité de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dans les liens de la détention jusqu'à la fin de leur procès, en ouvrant les débats de fonds, au non de l’équité et la manifestation de la vérité", a déclaré le président de la CVCI, Issiaka Diaby.

Selon M. Diaby, "dès le début de cette affaire à la CPI, des éléments matériels identifiés, se renforçant au fil du temps, ont rendus et rendent jusqu’à ce jour, M.Gbagbo et M. Blé Goudé inéligibles à une quelconque liberté conditionnelle. Les décisions successives défavorables rendues en la matière par les différentes chambres de la CPI, le confirme aisément".

M. Diaby qui a appelé les victimes à rester à l'écoute des mots d'ordre de mobilisation en cas de libération de l'ex-président ivoirien estime "que si une quelconque décision favorable aux attentes des deux coaccusés et de leurs partisans est rendue, elle sera considérée comme une décision obtenue grâce à des actions extra-judiciaires".

Cette déclaration du collectif des victimes en Côte d'Ivoire intervient après que les juges de la CPI aient examiné la possibilité d'une libération provisoire des deux hommes en attendant le verdict de la demande d'acquittement formulée par leurs conseils, lors d'une audience.

Cette décision qui est très attendue dépuis le 14 décembre n'est toujours pas disponible, mais pourait intervenir à tout moment à en coire le porte parôle de la CPI.

Le 22 novembre, au terme des plaidoiries des équipes de défense M. Gbagbo et M. Blé Goudé, le juge Cuno Tarfusser de la CPI avait assuré, que la chambre disposait "maintenant d’éléments lui permettant" de rendre une décision sur la demande d’acquittement des deux accusés qui devrait intervenir "aussi rapidement que possible".

Laurent Gbagbo et son ex-ministre, Blé Goudé sont poursuivis devant la CPI pour crimes contre l'humanité commis pendant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour