Côte d'Ivoire : Le ministre Sidiki Diakité évoque l'installation d'Ehouo Jacques

Sidiki Diakité évoque l'installation d'Ehouo Jacques
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 janvier 2019 à 10:48 | mis à jour le 17 janvier 2019 à 10:56

L'installation d'Ehouo Jacques à la mairie du Plateau ne se fera pas de sitôt. A en croire le ministre Sidiki Diakité, le Conseil municipal de cette commune sera mise en place à la fin de toutes les poursuites judiciaires.

Plateau, Ehouo Jacques devra encore attendre, selon Sidiki Diakité

L'affaire Ehouo Jacques est quasiment devenue une affaire d'Etat, eu égard aux différentes empoignades observées dans la conduite de ce dossier. En effet, le Maire élu du Plateau n'a jusque-là pas été installé en raison d'une plainte déposée par l'intérimaire pour une affaire de détournement d'environ 6 milliards de francs CFA. Après une audition à la police économique, l'intéressé a été inculpé.

Cependant, après une visite de Guillaume Soro chez son collègue, l'Assemblée nationale est montée au créneau pour demander la fin des poursuites contre le Député-Maire du Plateau. Mais l'affaire est loin d'être clause, car la justice ivoirienne entend mener le dossier jusqu'à son terme.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, avait par ailleurs placé la commune du Plateau sous administration provisoire du Préfet d'Abidjan. Et cette situation n'est pas prête de changer du jour au lendemain, selon les déclarations du sécurocate ivoirien.

« Dès l’instant où la justice aura fini de faire les enquêtes, où les conclusions de ces enquêtes de la justice seront tirées, l’installation du conseil municipal du Plateau sera faite », a indiqué le ministre Diakité, avant d'ajouter : « Il est important pour l’administration ivoirienne de protéger les intérêts de la collectivité territoriale, de faire suspendre l’installation des organes de cette collectivité territoriale pour permettre à la justice de faire la lumière.»

L'affaire Ehouo Jacques Gabriel met donc aux prises l'Exécutif, le Législatif et le Judiciaire, sans oublier que la presse considérée comme le 4e pouvoir en fait son chou gras.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus