Côte d'Ivoire: Bédié évoque des "dérives anti-démocratiques"

Henri Konan Bédié

Le président du Parti d"mocratique de Côte d'Ivoire (PDCI,opposition), Henri Konan Bédié a relevé jeudi à Daoukro (centre ivoirien) "des dérives anti-démocratiques caractérisées par l'arrestation" d'un députe en exercie, lors d'une cérémonie.

Bédié souligne des actes "anti-démocratiques" dans le régime de Ouattara

"Nous avons constaté dans ce début d'année 2019, des dérives anti-démocratiques caractérisées par l'arrestation d'un parlementaire en exercice", a déclaré M. Konan Bédié, lors de la présentation des voeux de nouvelle année par les élus de son parti.

Mardi, le député ivoirien de Fresco (Sud-ouest) Alain Lobognon, un proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, avait été condamné à 12 mois de prison pour "divulgation de fausses nouvelles", après une audience.

Pour ses conseils, "Alain Lobognon en sa qualité de député, bénéficie de l’immunité parlementaire", évoquant également son statut d’ancien membre du gouvernement qui lui "fait bénéficier d’une procédure spéciale".

Ils ont demandé au procureur de "mettre un terme aux poursuites pénales engagées" contre le député de Fresco.

Le bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a déjà refusé de lever l’immunité parlementaire de M. Lobognon et demandé sa libération.

M. Bédié a par ailleurs invité les parlementaires et sénateurs de son parti, le PDCI à "user de (leur) pouvoir la protection de la liberté des Ivoiriens.

Le président du PDCI a également recommandé aux députés de "demander au pouvoir exécutif, l'état de la Nation, à l'ouverture de la prochaine session parlementaire".