Burkina: L’opposition encourage les FDS "à plus de victoires éclatantes"

Les FDS reçoivent les félicitations de l'opposition Burkinabè

L’opposition burkinabè a encouragé mardi les Forces de défense et de sécurité (FDS) qui ont "neutralisé" lundi 146 assaillants après l’attaque terroriste de Kain, dans la province du Yatenga (région du Nord), "à plus de victoires éclatantes.

Les FDS félicités par les partis politiques de l'opposition Burkinabè

"Nous avons eu la bonne nouvelle du succès enregistré par nos forces de défense et de sécurité. Nous nous en réjouissons et les encourageons à encore plus de victoires éclatantes", a indiqué Jean-Hubert Bazié, lors de la traditionnelle conférence de presse du Chef de presse de l’opposition au Burkina (CFOP/BF).

Dans sa déclaration, M. Bazié, président du parti l'Espoir, a déploré "plusieurs attaques terroristes" enregistrées "la semaine dernière", relevant que l’"armée a besoin d’un équipement moderne (et) d’un réseau de renseignements meilleur".

Il a reproché au chef de l’Etat Roch Kaboré d’avoir "fait preuve qu’il n'a ni la vision, ni les capacités pour gerer (le) pays surtout en ces temps de turbulence".

Selon lui, "jamais, un régime n’avait autant échoué dans la défense de (l’) intégrité territoriale", estimant que "la solution n’est pas un changement de Premier ministre, mais de régime".

Depuis le 31 décembre 2018, l'état d'urgence a été décrété dans 14 provinces réparties dans les régions du Sahel, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-est, du Nord, afin d’"assurer avec sérénité et efficacité la lutte contre le terrorisme" auquel le Burkina fait face depuis trois ans.