Côte d'Ivoire: Dominique Adjé, ex-conseiller de Ouattara, rejoint Bédié

Dominique Adjé réjoint Henri Konan Bédié
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 février 2019 à 18:13 | mis à jour le 16 février 2019 à 01:35

L’honorable Dominique Adjé, anciennement conseiller du Président Alassane Ouattara, a rejoint, le mercredi dernier, la plateforme de l’opposition initiée par le president du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié.

Dominique Adjé, la nouvelle recrue d'Henri Konan Bédié

Après avoir claqué la porte du Rassemblement des republicains (RDR), c’est désormais au sein de la plateforme de l’opposition conduite par le president du PDCI-RDA que Dominique Adjé, ex-membre influent du parti au pouvoir, entend poursuivre son combat politique.

Le nouveau patron du parti pour la Republique et la démocratie (PRD), s’est rendu le mercredi dernier, dans le fief du Sphynx de Daoukro pour, non seulement lui présenter ses civilités, mais aussi lui porter de vive voix son adhésion à la nouvelle plateforme de l’opposition.

« En vingt années de militantisme, j'ai fait preuve de dynamisme, d'abnégation et de loyauté envers le parti. Cependant, je n'ai plus à ce jour la force morale, physique, matérielle nécessaire pour continuer la mission qui m'a été assignée par le parti », avait-il déclaré lors de sa demission du RDR, qui est intervenue trois jours avant le congrès constitutif du RHDP, le 26 janvier 2019.

De quoi irriter le president Alassane Ouattara qui, l'on le sait, est catérigoriquement opposé à une quelconque adhésion d'un militant, fut-il ex-membre de son parti, à cette plateforme. « Je pense que ce n’est pas dans l’intérêt de Guillaume Soro de le faire. Et je lui ai dit », avait-il dit de Guillaume Soro dans une interview accordée à RFI, avant d'ajouter : « Il sait ce que j'en pense... »

L’idée de cette plateforme de l’opposition ivoirienne, faut il le rappeler, a été nourrie dès le debut du second semestre de l’année 2018 et réaffimée au terme du Bureau Politique du vieux parti, du 24 septembre 2018. Elle devrait, selon les iniateurs, être la réplique, pouvant tenir la dragée haute au RHDP unifié lors de élection presidentielle de 2020.


Cette plateforme de l’opposition devrait regrouper en son sein l’ensemble des partis politiques de l’opposition ivorienne « qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire, Etat de droit et de paix ». Plusieurs formations politiques, dont le Front populaire ivoirien, dirigé par Pascal Affi N’Guessan, sont favorables à sa mise en place .



Facebook
Twitter
email
tel