Côte d'Ivoire : Henri Konan Bédié dit ses inquiétudes à l'émissaire de l'UA

Henri Konan Bédié reçoit l'émissaire de l'UA

Mme Joséphine Charlotte Mayuma Laka était reçue en audience, ce mardi 2 avril, par Henri Konan Bédié. L'émissaire de l'UA et le président du PDCI ont évoqué la situation socio-politique en Côte d'Ivoire.

Henri Konan Bédié décrie une situation de non-paix

A dix-mois de l'élection présidentielle de 2020, la situation socio-politique ivoirienne est quelque peu inquiétante. La recomposition du paysage politique se fait avec quelques tensions qui constituent de sérieuses menaces sur l'atmosphère préélectorale et postélectorale en Côte d'Ivoire. En dépit des assurances données par le Président Alassane Ouattara de ce que ce scrutin se déroulera dans la paix, le leader du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) reste très sceptique.

Aussi, recevant Mme Joséphine Charlotte Mayuma Laka, représentante spéciale du Président de la Commission de l’Union africaine (UA), à sa résidence de Cocody Les Ambassades, le "Sphinx de Daoukro n'a pas manqué de dépeindre la situation ivoirienne telle qu'il la perçoit. « Malheureusement, depuis quelques temps nous vivons ici dans un contexte difficile de non-paix », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il pointe le nœud gordien d'une crise en préparation. « La réforme de la CEI qui a été fortement recommandée par l’Union africaine, nous sommes en train de nous battre sur toutes ces questions-là », s'est-il voulu formel, avant de remercier l'Union africaine pour ses efforts en faveur d'une paix définitive en Côte d'Ivoire.

A noter que l'envoyer de Moussa Faki Mahamat entend également rencontrer les autres acteurs politiques ivoiriens afin d'œuvrer à la consolidation de la paix, dans la stabilité et la tenue d’élections apaisées, transparentes et crédibles en Côte d’Ivoire.