Côte d'Ivoire : Coup de fil de Gbagbo, Joseph Koffigoh en extase !!!

Joseph Koffigoh prend fait et cause pour Laurent Gbagbo
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 10 avril 2019 à 13:22 | mis à jour le 10 avril 2019 à 13:31

Joseph Koffigoh a à nouveau rendu un bel hommage à Laurent Gbagbo après avoir eu une conversation téléphonique avec ce dernier. L'un des initiateurs de la pétition pour la libération de l'ancien président ivoirien se réjouit de la libération de celui-ci.

Joseph Koffigoh prend fait et cause pour Laurent Gbagbo

Joseph Koffigoh n'a jamais perdu l'espoir de la libération de Laurent Gbagbo par la Cour pénale internationale (CPI). Témoin oculaire de ce qui s'est réellement passé lors de l'élection présidentielle de 2020, en sa qualité de chef de la mission d'observation de l'Union africaine à ce scrutin, l'ancien Premier ministre togolais s'est clairement affiché aux côtés du plus célèbre prisonnier de La Haye.

Avec Bernard Binlin Dadié, Joseph Kokou Koffigoh avait lancé une pétition à succès pour réclamer la libération de Gbagbo. C'est désormais chose faite, car Gbagbo et Blé Goudé ont été acquittés par la Chambre préliminaire I, le 15 janvier dernier, et leur mise en liberté sous conditions a été ordonnée par la Chambre d'appel, deux semaines plus tard.

Aussi, Laurent Gbagbo, en résidence à Bruxelles, en guise de reconnaissance à Koffigoh, lui a lancé un appel téléphonique. Ce simple coup de fil de Gbagbo a suffi à faire tomber son interlocuteur en pâmoison.

Joseph Koffigoh dans une envolée lyrique pour Gbagbo

Mon portable sonne; je décroche illico;

Je reconnais bien sûr la voix au bout du fil:

Le fil de mes pensées remonte à Korhogo!

Mais aujourd’hui le ton est doux, ferme et viril.

Le séjour à La Haye entre des murs sordides ne l’a point abîmé!

Cet homme est fait d’un bois qui résiste à tous vents sans souffrir une ride.

Il le doit sûrement à son immense foi.

Qui peut imaginer quelle fut l’émotion qui étreignit mon âme en buvant ses paroles ?

Celle des plus beaux jours, pareille à l’explosion d’un espoir libéré après sept ans de geôle.

Tout mot qui vient de lui devient un ingrédient des nouveaux matériaux pour combler les lacunes

laissées par la guerre dans les rues d’Abidjan, de Duékoué à Bouaké, dans les lacs et lagunes.

Et quand il reviendra, il n’y aura plus de trace de haine dans les cœurs;

La joie dominera au bord du Lac Ébrié;

Sur sa belle surface,porté par la brise, l’amour naviguera.

Peu importe dès lors qui sera Président:

Un ancien ou un nouveau, un homme ou une femme;

La paix désarmera les vieux belligérants,

et le peuple oubliera tous ses torrents de larmes.



Les commentaires
Prochainement disponible...