Côte d'Ivoire : Voici pourquoi Alassane Ouattara n'a pas présidé la fête du Travail

Alassane Ouattara et les travailleurs
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 02 mai 2019 à 12:36 | mis à jour le 02 mai 2019 à 12:36

Alassane Ouattara n'était pas à la célébration de la fête du Travail, ce 1er mai 2019. Le Premier ministre Gon Coulibaly qui a présidé la cérémonie a donné les raisons de l'absence du chef de l'État.

Les raisons du rendez-vous manqué entre Alassane Ouattara et les travailleurs

Depuis son accession à la Magistrature suprême, en avril 2011, le Président Alassane Ouattara a rarement présidé la fête du Travail en Côte d'Ivoire. La tâche était régulièrement dévolue à l'ancien Premier ministre Daniel Kablan Duncan, nommé par la suite Vice-président de la république à la suite de l'adoption de la nouvelle Constitution de la 3e République. Aussi, après les nombreux mouvements de grève qui ont secoué le milieu éducatif et d'autres services publics ces derniers temps, les organisations syndicales s'attendaient à rencontrer le Chef de l'État en personne pour lui faire leurs doléances de vive voix. Que nenni !

C'est plutôt le chef du Gouvernement Amadou Gon Coulibaly, qui a présidé la fête du Travail, ce 1er mai, sur l'esplanade quelque peu exigüe de la Primature. Dans son adresse aux travailleurs, le Premier ministre a déclaré : « Cette commémoration est un moment d’échanges entre tous les acteurs du monde du travail. Comme aux éditions précédentes, organisées sous la présidence de la Primature en 2012, en 2013 et en 2014, le Président de la République a voulu laisser le soin au gouvernement de poursuivre la dynamique du dialogue en cours avec les différentes couches socioprofessionnelles, les partis et les groupements politiques et la société civile. »

Cette mise au point faite, le PM Amadou Gon Coulibaly a tout de même rassuré les organisations syndicales de ce que leurs préoccupations seront transmises en bonne et due forme au Président de la République, qui leur accordera une attention particulière.

Notons que contrairement aux rumeurs qui ont envahi la capitale ivoirienne, Alassane Ouattara était bel et bien présent en Côte d'Ivoire, ce 1er mai.