Côte d'Ivoire: Amadou Soumahoro déchire le courrier de la CEDEAO

Amadou Soumahoro, président du Parlement ivoirien
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 mai 2019 à 15:25 | mis à jour le 15 mai 2019 à 15:25

L'honorable Amadou Soumahoro, président du Parlement ivoirien, via un communiqué dont Afrique-Sur 7 a réçu copie,a apporté des précisions sur le malaise survenu entre l'Institution dont il assure la présidence et le Parlement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Amadou Soumahoro rejette l'existence du courrier-reponse à lui transféré par son homologue de la CEDEAO

Un courrier du Parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), relayé par plusieurs médias ivoiriens faisait cas d’un refus de l’institution sous régionale à accéder à la demande d'Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne concernant le remplacement de deux députés au sein du Parlement de la CEDEAO. En réaction à cette polémique qui a également fait le tour des réseaux sociaux, Amadou Soumahoro rejettte catégoriquement l'existence de ce prétendu courrier emmanant de l'Institution sous régionale. « Pour l’Assemblée Nationale ce courrier n’existe pas. Le registre du service courrier en fait foi", a réagi le député de Seguela via le communiqué à nous parvenu.

Pour lui, l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, deuxième Institution ivoirienne dispose de canaux officiels de transmission de correspondance qu'aurait pu utiliser le Parlement de la CEDEAO, une institution tout aussi importante pour la transmission de son courrier. En clair, le président du Parlement ivoirien nie catégoriquement la reception par ses services d'un quelconque courrier signé de son homologue du Parlement ouest-africain.


Amadou Soumahoro soutient que conformement aux dispositions des textes réglementaires régissant le Parlement de la CEDEAO, l’Assemblée nationale ivoirienne a désigné ses députés devant siéger lors de la prochaine législature. Le communiqué précise qu’au nombre des députés désignés, figurent des députés dont le mandat au Parlement de la CEDEAO est renouvelé, « c’est le cas de 5 députés, et des députés nouvellement désignés, 2 en l’occurrence, en remplacement de deux anciens membres de ce Parlement, ceci en parfaite conformité avec les dispositions régissant aussi bien l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire que le Parlement de la CEDEAO ». Amadou Soumahoro ajoutera que le courrier de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire en question a été acheminé à Abuja deux mois plus tôt.