Côte d'Ivoire : Conflit foncier, Bonon a failli s'embraser, ce jeudi

Conflit foncier, Bonon a failli s'embraser, ce jeudi
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 mai 2019 à 12:00 | mis à jour le 24 mai 2019 à 12:04

Les affrontements intercommunautaires sont quasiment devenus une mode en Côte d'Ivoire ces derniers temps. Après Béoumi et Kocumbo, Bonon (centre-ouest) a failli rentrer dans la danse, n'eût été la dextérité des forces de sécurité.

Bonon, un affrontement entre 2 villages évité de justesse

C'est à croire que la Côte d'Ivoire est devenue une véritable poudrière où tout peut dégénérer à tout moment. Les violences survenues à Zouan-Hounien, Bien-Houyé, Béoumi, Sipilou ou encore Kocumbo n'ont visiblement pas servi de leçon à certaines communautés, qui n'hésitent pas à jouer avec le feu. C'est le cas de la ville de Bonon, qui a failli tomber dans l'errance ce jeudi 23 mai.

Mais qu'est-ce qui a bien pu mettre le feu aux poudres ?

Il ressort des témoignages recueillis sur place que les villages de Bognouzra et de Gobazra se disputaient la propriété d'un lopin de terre. Se fondant sur une décision de justice tranchant l'affaire en leur faveur, les autorités coutumières de Bognouzra ont loué les services d'un géomètre afin de procéder au lotissement de cette parcelle litigieuse.

Opposés à ces travaux, ceux du village de Gobazra ont fait irruption sur les lieux pour faire arrêter les travaux. Les esprits se sont donc échauffés entre les populations des deux villages, qui se regardaient en chiens de faïence depuis belle lurette. La prompte intervention des éléments de gendarmerie de Daloa, alertés très tôt, a pu éviter de justesse que ces échauffourées dégénèrent.


Notons que des conflits fonciers avaient éclatés dans l'Ouest ivoirien, les années antérieures entre les communautés Guéré et Baoulé.