Côte d'Ivoire : Après sa rencontre avec Bédié, Assoa Adou parle

Assoa Adou face à la presse
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 mai 2019 à 22:30 | mis à jour le 26 mai 2019 à 22:30

Assoa Adou s'exprime le lundi 27 mai 2019 au cours d'une conférence de presse. L'information a été livrée dans un communiqué signé par Franck Anderson, secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien (FPI).

Assoa Adou parle à la presse

"Après la rencontre de la délégation du PDCI-RDA avec le président Laurent Gbagbo à Bruxelles, et celle de la délégation du FPI avec le président Henri Konan Bédié à Daoukro; vu la dégradation continue de la situation socio-politique en Côte d'Ivoire, Dr Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien, anime une conférence de presse ce lundi 27 mai 2019 à 11h. Cette rencontre a pour thème : "Analyse de la situation nationale et vision du FPI pour la réconciliation nationale", indique un communiqué émanant du parti à la rose.

On se rappelle que le jeudi 23 mai 2019, Assoa Adou a conduit une délégation du Front populaire ivoirien au domicile d'Henri Konan Bédié, à Daoukro. Le secrétaire général du FPI, mandaté par Laurent Gbagbo, a échangé durant trois heures avec le chef de file du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

Les émissaires de Laurent Gbagbo n'ont pas manqué de traduire "de vive voix, au président Henri Konan Bédié, les salutations fraternelles et les vifs et chaleureux remerciements" de leur mentor "pour la compassion et les voeux ardents de son retour en Côte d'Ivoire après son acquittement", exprimés par le "sphinx" de Daoukro.

Henri Konan Bédié et ses hôtes ont minutieusement analysé la situation socio-politique de la Cote d'Ivoire "caractérisée par une dégradation continue de l'environnement politique, social et sécuritaire ; notamment l'ingérence du pouvoir exécutif dans le fonctionnement des institutions de conflits dans la gestion et le fonctionnement des institutions de la République, la multiplication des conflits intercommunautaires mal gérés et le manque d'ouverture du gouvernement dans le dialogue politique".

Selon le communiqué final qui a sanctionné la rencontre, les deux parties ont décidé d'une collaboration visant la réconciliation nationale. Elles ont aussi lancer un appel à la réconciliation des partis politiques et toutes les forces vives de la nation.



Les commentaires
Prochainement disponible...