Côte d'Ivoire : Communiqué final de la rencontre PDCI - FPI à Daoukro

L'alliance PDCI - FPI en marche. Assoa Adou chez Bédié
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 mai 2019 à 20:00 | mis à jour le 23 mai 2019 à 20:53

La rencontre entre la délégation du Front populaire ivoirien (FPI), conduite par le Secrétaire général du parti, Assoa Adou et celle du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) menée par Henri Konan Bédié, ce jeudi 23 mai à Daoukro, a été sanctionnée par un communiqué final, dont Afrique-sur7 a reçu copie. Dans cette note, les deux partis réaffirment leur volonté de travailler de concert pour des questions d'intérêt national, notamment la réconciliation nationale, la réforme de la CEI ainsi que la création d'un climat favorable pour des élections apaisées en 2020.

PDCI et FPI, les jalons d'une nouvelle alliance politique

Le jeudi 23 Mai 2019, de 11h00 à 14h00, une délégation du FPI, mandatée par Son Excellence, Laurent GBAGBO, Président du FPI et conduite par Monsieur Assoa ADOU, Secrétaire Général du FPI, a été reçue à Daoukro, par Son Excellence, Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA.

Les émissaires ont traduit de vive voix, au Président Henri KONAN BEDIE, les salutations fraternelles et les vifs et chaleureux remerciements du Président Laurent GBAGBO, pour la compassion et les vœux ardents de son retour en Côte d’Ivoire après son acquittement, exprimés par le Président Henri Konan BEDIE et le PDCI-RDA, lors de la visite que lui a rendue le PDCI-RDA, le mardi 07 mai 2019, à Bruxelles.

Les deux (2) délégations se sont mutuellement réjouies des résultats très fructueux de cette mission de haute portée politique.

Les deux (2) parties ont procédé à une analyse minutieuse de la situation socio-politique du pays caractérisée par une dégradation continue de l’environnement politique, social et sécuritaire; notamment l’ingérence du pouvoir exécutif dans le fonctionnement des partis politiques de l’opposition, l’instauration de conflits dans la gestion et le fonctionnement des institutions de la République, la multiplication des conflits intercommunautaires mal gérés et le manque d’ouverture du gouvernement dans le dialogue politique; par exemple la réforme en profondeur de la Commission Electorale Indépendante ( CEI).

Les deux délégations ont convenu d’œuvrer ensemble, avant l’élection présidentielle d’octobre 2020, à l’avènement d’un environnement politique apaisé, seul gage d’un retour à une paix définitive et durable pour une Côte d’Ivoire réconciliée, à nouveau unie et rassemblée.

Ce faisant, les deux (2) parties ont convenu d’une collaboration dans le cadre de la réconciliation nationale et se sont engagées à lancer un appel à la réconciliation aux partis politiques et à toutes les forces vives de la nation, sans exclusive.

Enfin, les deux (2) parties se sont félicitées de la volonté, clairement exprimée, des Présidents Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO, de parvenir à une réconciliation durable de l’ensemble des Ivoiriens, pour une Côte d’Ivoire, résolument tournée vers le développement et le progrès social.


Fait à Daoukro, le 23 Mai 2019.

Maurice KAKOU GUIKAHUE. ASSOA ADOU

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA Secrétaire Général du FPI