Côte d' Ivoire : le préfet d' Abidjan ferme les gares de Koumassi

Le préfet d' Abidjan a pris des mesures rigoureuses
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 juin 2019 à 16:52 | mis à jour le 12 juin 2019 à 16:52

Le préfet d' Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, a pris des mesures fermes suite aux violences survenues le lundi 10 juin 2019 à Koumassi, une commune de la capitale ivoirienne. Il a notamment annoncé la fermeture des gares situées au grand carrefour de la localité.

Le préfet d' Abidjan frappe fort

Vincent Toh Bi Irié est monté au créneau suite aux violences entre des groupes rivaux de transporteurs, le lundi 10 juin 2019, à Koumassi. Le préfet d' Abidjan a annoncé des mesures urgentes. Ainsi, l' administrateur civil a-t-il fait savoir que les gares situées au grand carrefour de la commune du maire Ibrahim Cissé Bacongo sont fermées à partir de ce mercredi 12 juin 2019. Il précise que cette "fermeture est renforcée par un arrêté municipal".

Le préfet d' Abidjan a aussi révélé que les forces de l' ordre seront stationnées en permanence en ces endroits et que tout fauteur de troubles à l' ordre public ou tout individu ne respectant pas ces consignes municipales sera interpellé. À en croire Vincent Toh Bi Irié, les cinq personnes présumées impliquées dans ces violences ont été déférées et les enquêtes se poursuivent afin d' identifier les autres auteurs de ces actes de violence. L' autorité préfectorale souligne la mise en "examen de l' interdiction d’ activité de tout syndicat de transporteurs ou chauffeurs attentant à l’ ordre public ou participant à des violences. Pareillement, non-autorisation de syndicats dont les dirigeants ont été impliqués dans des violences passées".

"Nous sommes conscients que certaines des mesures causeront des désagréments aux populations pendant quelques jours, mais elles sont nécessaires pour assurer la sécurité des populations. Des mesures sont en train d’ être prises pour améliorer la fluidité de la circulation et des déplacements des habitants des communes concernées par ces mesures", a publié le préfet d' Abidjan sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, le lundi dernier, un adolescent de 16 ans avait été tué dans des affrontements en des groupes rivaux de syndicats se disputant le contrôle des gares situées au grand carrefour de Koumassi.



Articles les plus lus