Côte d'Ivoire: Le procès de Bendjo s'ouvrira en juillet prochain

Noël Akossi Bendjo, ex-maire de la commune du Plateau
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 juin 2019 à 19:19 | mis à jour le 15 juin 2019 à 19:19

Poursuivi pour détournement de fonds publics, le procès de Noël Akossi Bendjo, ex-maire de la commune du Plateau, exilé en Europe, devrait s'ouvrir début juillet prochain si l'on en croire l' information relayée samedi 15 juillet 2018, par le confrère Koaci.com

Noël Akossi Bendjo devant les juges début prochain?

Révoqué de son poste à l'issue du Conseil des ministres du mercredi 1er août 2018, pour de "graves déviations dans sa gestion et faux en écriture publique", Noël Akossi Bendjo, ex-maire de la commune du Plateau, devrait passer devant les juges du tribunal de première Instance d'Abidjan en juillet prochain.

L'ex-maire du centre des affaires d'Abidjan par ailleurs cadre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire était connu pour son hostilité au RHDP unifié du chef de l'Etat Alassane Ouattara, avait été contraint de s'exiler à Paris, à l'annonce de cette nouvelle alors qu'il effectuait une visité privée dans la capitale française.

L'annonce de sa destitution avait tout de suite fait penser à des soupçons de règlement de comptes. Akossi Bendjo, faut-il le rappeler, avec le Pr Maurice Kacou Gukahué et Jean Louis Billon sont connus pour être de fervents opposants au parti unifié créé au forceps par le chef de l'Etat Alassane Ouattara et son régime en juillet 2018.

Le cadre du PDCI-RDA, est sous le coup d'un mandat d'arrêt international depuis janvier 2019. Son intérimaire d'alors, Yapi Jacques, avait en décembre, saisi le parquet d'une plainte contre X pour des faits de détournements publics, faux et usage de faux et blanchiment de capitaux.

"Le 11 décembre 2018, M.Yapi Jacques, maire intérimaire de la commune du Plateau a saisi mon parquet d’une plainte contre inconnu, pour des faits de détournement de deniers publics, faux et usage de faux, et blanchiment de capitaux. Auditionné par les enquêteurs, le plaignant, M.Yapi Jacques a mis en cause les nommés Bendjo Akossi Noël Honoré et Ehouo Jacques Gabriel. Il a révélé avoir constaté de graves dysfonctionnements dans la gestion des finances de la mairie », a indiqué le procureur Adou Richard, lors d'un point de presse en début d'année. Avant d’ajouter "J’ai requis l’ouverture d’une information judiciaire contre lui avec mandat d’arrêt".



Les commentaires
Prochainement disponible...