Alpha Yaya Touré: "La gratuité de la CNI va augmenter le coût de la vie"

Alpha Yaya Touré, député maire de Gbon
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 02 juillet 2019 à 14:29 | mis à jour le 02 juillet 2019 à 14:29

Face à des militants de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le samedi dernier, à Abobo, l’honorable Alpha Yaya Touré a abordé l’épineuse question de la gratuité de la carte nationale d’identité ivoirienne (CNI).

Gratuité de la CNI, "un faux débat", selon Alpha Yaya Touré

5000 FCFA. C’est le coût que devra débourser chaque ivoirien pour l’acquisition de la carte nationale d’identité (CNI). Cette décision prise en conseil des ministres le 08 mai dernier et adoptée en plénière à l’hémicycle, le mois suivant, divise profondément la classe politique ivoirienne.

Pour l’honorable Alpha Yaya Touré, la quasi-totalité des députés qui s’opposent au coût de la CNI sont pourtant ceux qui ont voté le budget de l’année 2019 et même approuvé l’année fiscal 2019. Ce débat né de la question de la gratuité de la CNI, n’en devrait pas en être un, soutiendra le député maire de Gbon.

« Vous voyez, ces derniers jours, cette histoire de carte d’identité a fait couler beaucoup de salives », dira Alpha Yaya Touré avant de poursuivre. « Je vous dis que c’est un faux débat. La carte d’identité qui va être confectionnée, est une carte de qualité dont la conception fait près de 22 000 FCFA)", expliquera le député maire de Gbon.

La gratuité de la CNI obtenu en 2009, sous le régime Laurent Gbagbo, a fait savoir le cadre du RHDP, fut possible grâce au don fait par l’Union européenne à la Côte d’Ivoire. « C’est l’Union Européenne qui a fait don à la Côte d’Ivoire en 2009 », a-t-il révélé.

L’opération de renouvellement de la CNI devrait coûter à l’Etat la mirobolante somme de 300 milliards de FCFA. Le gouvernement Ouattara, a poursuivi Alpha Yaya Touré, a déjà pris en compte 200 milliards. « Ce qui va rester, c’est ce qu’on demande à chaque ivoirien de donner sa contribution de 5000 FCFA qui est le prix du timbre », a-t-il expliqué. La gratuité réclamée de la CNI, devrait avoir des répercussions négatives sur le coût de la vie.


« Si on demande à l’Etat, l’Etat se verra obligé d’augmenter soit le prix du carburant, et cela va encore augmenter le coût de la vie », a-t-il fait savoir.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp