Ibrahim Kamara explique les raisons de l’échec des Eléphants

L’entraîneur des Eléphants sait ce qui a manqué à son équipe proche de sortir l'Algérie à la CAN cette année.

Ibrahim Kamara n'a pas de regrets
Par Ange Atangana
Publié le 12 juillet 2019 à 16:42 | mis à jour le 12 juillet 2019 à 16:42

Le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire Ibrahim Kamara s’est exprimé jeudi après l’élimination de ses poulains à la CAN 2019. Ils étaient près de l'exploit contre l'Algérie.

Ibrahim Kamara, « Plusieurs joueurs découvraient la CAN ».

Jeudi soir peu après l’élimination de ses poulains à la CAN 2019, Ibrahim Kamara s’est présenté en conférence de presse. L’air satisfait de la prestation de ses poulains malgré la défaite aux tirs au but, le sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire sait ce qui a manqué à ses Eléphants pour écraser les Fennecs d’Algérie qualifiés pour les demi-finales de la compétition.

Pour le technicien ivoirien, son effectif manquait un peu d’expérience. « Plusieurs joueurs de l'effectif découvraient la CAN. Cette compétition a permis aux jeunes de comprendre et d'apprendre », indique Ibrahim Kamara. Au moment où il fait allusion à l’expérience, ses détracteurs les plus acerbes n’ont cessé de plaider pour la sélection de Gervinho pour cette CAN 2019. Une compétition où des jeunes talents prometteurs comme Nicolas Pépé sont passés à côté.

Malgré cela, Ibrahim Kamara croit en son groupe. « Nous allons continuer notre travail de reconstruction et revenir plus fort. Pour construire une équipe, il faut du temps (...) C'est un groupe qui va progresser au fur et à mesure des échéances », estime le coach des Eléphants. Celui-ci peut se satisfaire d’avoir secoué l’Algérie, un des sérieux prétendants au titre. Les Fennecs n’avaient pas encore concédé de but depuis le début de la CAN 2019 avant leur match contre les Ivoiriens.

« Il fallait se mettre au diapason de l'Algérie si on voulait espérer obtenir quelque chose. C'est ce que nous avons fait, mais ça n'a pas suffi. C'est vraiment dommage d'être proche mais de ne pas pouvoir toucher au but. Nous avions les arguments pour l'emporter. Mais il n'y a pas de regrets », assure Ibrahim Kamara.



Les commentaires
Prochainement disponible...