Ouganda : L' explosion d'un camion-citerne fait 19 morts

L' Ouganda sous le choc
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 août 2019 à 17:50 | mis à jour le 19 août 2019 à 18:02

En Ouganda, l'explosion d'un camion-citerne survenue le dimanche 18 août 2019 a causé la mort de 19 personnes. L'information a été confirmée par les autorités policières locales.

L' Ouganda sous le choc après l'explosion d'un camion-citerne

"Dix personnes sont mortes instantanément lorsque le camion-citerne a perdu le contrôle et a heurté trois autres véhicules, ce qui a provoqué plusieurs explosions et l’incendie de 25 échoppes, dimanche soir", a confié Martial Tumusiime, le porte-parole de la police régionale à l' Agence France presse (AFP). " Il y a plusieurs personnes hospitalisées qui sont sérieusement brûlées et les médecins s’occupent d’elles", a-t-il ajouté.

Le drame s'est déroulé à l'Ouest de l'Ouganda dans le centre commercial Kyambura, dans le district de Rubirizi, selon le journal Daily Monitor, alors que le camion-citerne en provenance du Kenya devait se rendre en République démocratique du Congo (RDC), comme l'a confirmé la presse ougandaise.

Selon Le Figaro, tout a commencé quand le conducteur du camion-citerne a perdu le contrôle de son engin. Sous l'effet de la panique, il a percuté trois autres véhicules avant que le camion n'explose.

Sur le champ, dix personnes ont perdu la vie. Puis neuf autres individus ont succombé à leurs blessures. Le bilan fait état de plusieurs autres blessés qui ont été transportés d'urgence à l'hôpital.

"Jusqu’à présent, 9 corps brûlés ont été récupérés et transportés au centre de santé de Lugazi pour y être soumis à une analyse post-mortem et à un profilage d’ADN", a-t-on appris dans un communiqué.


Après l' explosion, 30 magasins ont été touchés par les flammes. Notons qu'un drame du même genre s'est produit il y a six ans à Kampala où 33 personnes étaient décédées dans l'explosion d'un camion-citerne. En 2002, ce sont 70 personnes qui ont été tuées dans une autre explosion de camion-citerne. L'Ouganda est sous le choc après le drame du dimanche dernier.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp