Dj Arafat : Tina Glamour -Hamed Bakayoko, ce qui s’est passé hier

Après la mort de Dj Arafat, Hamed Bakayoko avait été critiqué par Tina Glamour, la mère de l'artiste, qui l'accusait de faire de la récupération

Dj Arafat : Hamed Bakayoko et Tina Glamour, mère du Daishinkan
Par Patrice Dama
Publié le 30 août 2019 à 05:06 | mis à jour le 30 août 2019 à 05:07

Après avoir été le premier à s’incliner devant la dépouille mortelle de Dj Arafat, le ministre Hamed Bakayoko a rencontré Tina Glamour (sa mère), Karmen SAMA (son épouse) et sa famille à son domicile pour la présentation de ses condoléances. Quelque chose s’est passé entre le ministre d’État et la mère du Yôrô.

Hamed Bakayoko a croisé Tina Glamour chez Dj Arafat

Depuis l’annonce de la mort de Dj Arafat, plus un jour ne passe sans que le Daishinkan ne revienne dans l’actualité. Outre le décès du journaliste Roger Fulgence Kassy et de l'ex-Président Félix Houphouët-Boigny, celui d’aucune autre célébrité ivoirienne n’avait autant fait l’actualité en Côte d’Ivoire. Plusieurs personnalités, y compris le représentant de l’Union européenne en Côte d'Ivoire M. Jobst Von Kirchmann, défilent au domicile de Ange Didier Houon, dit "Dj Arafat", l’ex-champion du Couper-Décaler, pour montrer leur compassion à ses proches. Son parrain de tous les temps, le ministre Hamed Bakayoko n’a pas été en reste.

Tina Glamour, la mère de Dj Arafat, inconsolable après la disparition brutale de son fils, avait divagué en public devant des centaines de « Chinois », nom des fans de son artiste de fils. Elle s’était attaquée à plusieurs personnalités, le ministre Hamed Bakayoko compris. Sa colère était montée parce qu'il lui semblait ne plus rien contrôler dans le processus d’accompagnement de son fils à sa dernière demeure, ce qu’elle trouvait très injuste.

Tina Glamour avait donc invectivé le ministre Hamed Bakayoko qu’elle accusait de faire des funérailles de son fils une affaire nationale sans recourir à son approbation. « Je veux enterrer mon fils dignement. Ce n’est pas gouvernement, c’est moi qui ai accouché mon fils… Je l’ai accouché. Ce n’est pas un ministre qui l’a accouché… Les autres c’est commerce, moi c’est mon coeur qui saigne », disait-elle totalement affligée par la douleur.

Le ministre Hamed Bakayoko, le parrain de longue date du Daishinkan ne lui en a pas tenu rigueur puisqu’il a éteint cette polémique lors de sa présentation de ses condoléances à la famille de celui qu’il appelait affectueusement « mon fils ».

Le message d'apaisement d'Hamed Bakayoko à Tina Glamour

Hamback, son surnom, a confié à sa prise de parole : « Je suis "le père" d'Arafat, et je le demeurerai, pour sa famille, sa mère et ses enfants... Je serai toujours là comme un vrai père pour les accompagner. Ce que je souhaite, c’est que sa mort nous unisse davantage ! …»

Ces paroles du ministre Hamed Bakayoko ont visiblement rassuré et apaisé Tina Glamour envers qui il s’est montré très tendre et compatissant.


Il faut noter que ce 30 aout 2019, le Plateau, principal quartier d'affaires de Côte d'Ivoire, sera bouclé par un impressionnant dispositif de sécurité à cause des funérailles de l’artiste qui vont se dérouler au Stade Félix Houphouët-Boigny situé dans cette commune. Plusieurs personnalités devraient participer à ce dernier hommage à Dj Arafat dans la principale enceinte sportive de Côte d’Ivoire.

Dj Arafat a trouvé la mort le 12 août 2019 dans un accident de moto. Il roulait à une vitesse largement au-dessus de celle autorisée en agglomération. Sa moto dont il avait visiblement perdu le contrôle face à l'obstacle a violemment heurté l'arrière du véhicule d'une journaliste. Annoncé dans le coma, il sera déclaré mort à 8h du lendemain.