Guikahué livre des secrets sur le retour de Bédié en Côte d'Ivoire

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI-RDA
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 septembre 2019 à 17:32 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 17:33

Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, Pr Maurice Kakou Guikahué a évoqué mardi dernier, le retour en Côte d'Ivoire de l'ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié, qui a quitté Abidjan pour la France il y a un peu plus de deux mois.

Pr Guikahué annonce le retour prochain d'Henri Konan Bédié en Côte d'Ivoire

Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, regagnera Abidjan avant le samedi 19 octobre 2019. Son plus proche collaborateur qui n'est autre que le secrétaire exécutif en chef du parti, Pr Maurice Kakou Guikahué, l'a annoncé, mardi 10 septembre 2019, à l'issue de la rencontre du secrétariat exécutif du PDCI.

« Le président Bédié, on l’a réservé pour le 19 octobre à Yamoussoukro. Pour ce meeting, c’est nous. On va faire une mise en forme des stars américaines. Lui, c’est le lourd. Donc c’est le 19 octobre, donc on le préserve. Le président BÉDIÉ va revenir. En 2018, il n’a pas bougé. Déjà en 2017, c’était difficile. Il n’a pas trop bougé. Donc, en 2019, il est parti se reposer un peu. Il va revenir très bientôt. Son retour est proche", a confié le N°2 du PDCI-RDA.

Le samedi 19 octobre 2019, faut-il le rappeler, le PDCI organise un meeting à Yamoussoukro en vue de démontrer aux yeux du monde sa vitalité "légendaire". Le parti ayant connu de nombreuses défections ces derniers temps. Bien avant, rendez-vous est pris le 14 septembre 2019 pour le meeting conjoint PDCI-FPI pour parler de la réconciliation et de l'avenir de la Côte d'Ivoire.

Le Pr Guikahué a, à cet effet, invité les militants des deux partis à ne pas se laisser compter l'évenement. "À Abidjan, quand on dit PDCI/FPI, vraiment on ne devrait pas faire de grands efforts surtout que c’est un meeting important. C’est notre premier meeting. C’est un meeting fondateur. Il doit être populaire. Donc, il doit y avoir du monde. On doit être nombreux et on doit délivrer des messages de qualité", a indiqué Guikahué. Avant de lancer: " Venez pour être les témoins privilégiés pour ne pas qu’on vous raconte les choses après. Tous les Ivoiriens sont invités».



Articles les plus lus