Après Treichville : Maurice Guikahué lance une "attaque" sur Plateau

Maurice Guikahué demande la libération des prisonniers politiques
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 septembre 2019 à 14:27 | mis à jour le 15 septembre 2019 à 14:36

Maurice Kakou Guikahué a profité du meeting conjoint du Front populaire ivoirien (FPI) et du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire), le samedi 14 septembre 2019, pour cracher ses vérités à l'actuel régime. Le secrétaire exécutif en chef du plus vieux parti politique ivoirien a aussi fait une importante déclaration.

Maurice Guikahué demande la libération des prisonniers politiques

Le FPI et le PDCI avaient donné rendez-vous à leurs militants au Parc des sports le samedi 14 septembre 2019 pour un meeting. Les deux grosses pointures de l'opposition ivoirienne ont décidé de faire chemin ensemble. C'est donc logiquement que les partisans de Laurent Gbagbo et ceux d' Henri Konan Bédié ont convergé en direction du Parc des sports de Treichville.

Devant la foule acquise à la cause du PDCI et du FPI, Maurice Guikahué a tenu un langage ferme en l'endroit d' Alassane Ouattara. "Il est plus que nécessaire de se libérer des entraves du passé. Ce qui est passé, est passé. Nous devons regarder l'avenir en posant deux actes : la libération complète de tous les prisonniers de la crise post électorale. Que la loi d’amnistie qui a été promulguée de 6 août 2018, à la veille de la fête d'indépendance par le président de la République soit appliquée aux militaires", a martelé Maurice Guikahué.

Poursuivant, ce fidèle d' Henri Konan Bédié a laissé entendre que "le second acte fort qui accompagne la réconciliation est que le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé qui ont été acquittés de crimes contre l'humanité reviennent en Côte d'Ivoire. Et avec eux, tous les exilés".


Au cours de son allocution, le secrétaire exécutif du PDCI a annoncé l'opération "inondation du Plateau", un meeting qui aura lieu au stade Félix Houphouët-Boigny. Soulignons que le meeting du Parc des sports devait initialement se dérouler au stade Robert Champroux, mais le ministre des Sports, Danho Paulin, a refusé d'octroyer cet espace au PDCI et au FPI. La raison évoquée, des travaux y sont en cours.



Facebook
Twitter
email
tel