Bédié et la CDRP réitèrent leur soutien à Gbagbo et à Blé Goudé

Henri Konan Bédié et le CDRP sont solidaire à Laurent Gbagbo et Blé Goudé
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 20 septembre 2019 à 16:42 | mis à jour le 20 septembre 2019 à 22:24

La coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP), plateforme de l'opposition ivoirienne pilotée par Henri Konan Bédié, a, dans une déclaration, réitéré son soutien sans faille aux deux Ivoiriens Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude dont la décision d'acquittement a été attaquée en appel par Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale. La CDRP a également témoigné de sa solidarité au Front populaire ivoirien et à la plateforme EDS dans leur combat pour la libération définitive de l'ancien président ivoirien et de son filleul.

Ci-dessous l'intégralité de la déclaration de la CDRP

Après plusieurs mois d’attente, les Ivoiriens et les observateurs de la vie sociopolitique ivoirienne ont appris, le lundi 16 septembre 2019, la décision de la procureure de la CPI, Madame Fatou BENSOUDA, de faire appel de la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles BLÉ Goudé, prononcée le 15 janvier 2019 par la chambre de première instance de la Cour Pénale Internationale.

La CDRP voudrait rappeler qu’au terme d’une procédure de huit (08) ans, démesurément longue et éprouvante pour les détenus et pour le peuple de Côte d’Ivoire et malgré quatre-vingt-deux (82) témoins à charge, la chambre de première instance de la Cour Pénale Internationale composée de juges expérimentés et indépendants a prononcé l’acquittement du Président Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ Goudé, accusés de crimes contre l’humanité.

Cette décision, pour le moins surprenante, peut malheureusement avoir pour principale conséquence, le maintien des mesures d’assignation à résidence des deux ex-accusés et l’impossibilité pour ceux-ci de regagner dans l’immédiat leur Pays, la Côte d’Ivoire.

Au regard du jugement prononcé par la chambre de première instance et du temps de la détention préventive exagérément long, les Ivoiriens s’attendaient à une relaxe pure et simple des deux détenus pour assurer leur participation au processus de réconciliation nationale indispensable au développement de la Côte d’Ivoire.

C’est le lieu pour les partis politiques membres de la CDRP de marquer leur déception quant au choix opéré par la procureure, parmi tant d’autres, en interjetant appel.

En conséquence de ce qui précède, la CDRP :

• Réaffirme son soutien sans faille à Laurent Gbagbo et à Charles Blé Goudé ;

• Marque sa solidarité au FPI et à EDS dans le combat pour le retour de Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ Goudé;

• Appelle les forces démocratiques à maintenir la lutte pour la libération totale de Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ Goudé;


• Demande aux démocrates de tous bords de rester sereins et mobilisés pour la victoire finale caractérisée par le retour de Laurent GBAGBO et de Charles BLÉ Goudé en Côte d’Ivoire ;

• Invite ses Militantes, Militants, Sympathisantes et Sympathisants à rester confiants et déterminés, en attendant les mots d’ordres de la plateforme pour assurer de façon définitive la réconciliation nationale, la démocratie véritable, ainsi que l’Etat de droit en Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 18 septembre 2019

LA COALITION POUR LA DÉMOCRATIE LA RÉCONCILIATION ET LA PAIX



Facebook
Twitter
email
tel