Arrestation de Mangoua Jacques : Le PDCI se déchaine contre Ouattara

Le PDCI dénonce l'arrestation de Mangoua Jacques
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 septembre 2019 à 11:47 | mis à jour le 07 mars 2020 à 03:23

L'affaire fait actuellement grand bruit. Mangoua Jacques, président du Conseil régional de Bouaké, est actuellement aux mains de la gendarmerie de Bouaké (centre du pays) dans le cadre de l'affaire "découverte d'armes à Béoumi". La famille politique du mis en cause, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), à travers un communiqué, dénonce une détention arbitraire de ce cadre du parti dirigé par Henri Konan Bédié.

Le PDCI dénonce l'arrestation de Mangoua Jacques

L'arrestation de Mangoua Jacques a provoqué une vive réaction de la part du Parti démocratique de Côte d'Ivoire. Le président du Conseil régional du Gbêké est cité dans une affaire de découverte d'armes à Béoumi. Le PDCI s'est insurgé contre l'arrestation de son vice-président. Ci-dessous le communiqué :

Le vendredi 27 septembre 2019, le PDCI-RDA a appris, avec indignation, la détention de Monsieur MANGOUA Jacques, Président du Conseil Régional du GBEKE et Vice-président du PDCI-RDA, dans les locaux de la compagnie de Gendarmerie de Bouaké.

Depuis lors, jusqu’à ce jour, il n’a pas été entendu et les faits qui lui seraient reprochés n’ont pas été portés à sa connaissance, en violation de tous les principes qui garantissent sa liberté, la présomption d’innocence et les principes fondamentaux de la procédure pénale ivoirienne.

En maintenant en détention, de façon arbitraire, le Président du Conseil Régional du GBEKE, le régime RHDP-unifié vient encore une fois de faire la preuve de sa volonté de caporaliser les institutions de la République afin de confisquer le pouvoir d’Etat et renforcer l’Etat de non droit.

En conséquence, le PDCI-RDA :

1. Condamne énergiquement ces graves violations des libertés et des droits ;

2. Exige instamment la mise en liberté immédiate du Président Jacques MANGOUA;


3. Se réserve le droit de mettre en œuvre toutes les actions appropriées pour la restauration et le respect des libertés individuelles et collectives ainsi que de l’Etat de Droit

Fait à Abidjan, le 29 septembre 2019

Le PDCI-RDA




Articles les plus lus