Fautes dans les livres de CP1 et CP2: Kandia Camara lavée de tout soupçon

Kandia Camara, ministre de l'Education nationale
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 30 septembre 2019 à 19:12 | mis à jour le 30 septembre 2019 à 19:24

Les responsabilités du ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle et de la ministre Kandia Camara ont été entièrement dégagées dans l'affaire des erreurs contenues dans les livres des classes de CP1 et CP2.

Education nationale-Erreurs contenues dans les livres de CP1 et CP2: L'éditeur assume l'entière responsabilité

Les erreurs contenues dans les manuels scolaires des cours préparatoires première et deuxième années ( CP1 et CP2 ), suscitent de vives critiques à l'encontre du ministère dirigé par Mme Kandia Kamissoko Kamara. La responsabilité du ministère de l'Education nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle avait fortement été mise en cause dans les discussions sur les réseaux sociaux.

"Les Editions NEI/CEDA reconnaissent et assument leur entière responsabilité dans ce dysfonctionnement consécutif à une mauvaise manipulation de textes et d'images survenue à des étapes du contrôle et de la validation interne", explique la société éditrice dans un communiqué. Non sans manquer de blanchir Kandia Camara et son ministère de toute responsabilité relative à ces erreurs.

''Aussi, voudrait-elle solennellement dégager la responsabilité du ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle dont les techniciens ont pris le soin d'expurger les coquilles dans tous les documents transmis à nos services suite au processus d'agrement desdits documents en sa session de 2014", informe NEI/CEDA.


"Les équipes des éditions NEI et CEDA prennent déjà toutes les dispositions rendues neccessaires par l'urgence pour transmettre aux librairies les errata relatifs aux pages incriminées. Par ailleurs, les éditions NEI/CEDA s'engagent à apporter tous les correctifs nécessaires à l'amélioration de la qualité des livrets en vue de l'édition 2020", rassure l'éditeur.