Arrêté dans l'affaire Mangoua: Le pro-Soro, Moctar Diallo, libéré

Moctar Diallo libéré pour
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 octobre 2019 à 13:36 | mis à jour le 10 octobre 2019 à 14:16

Moctar Diallo respire de nouveau l'air frais de la liberté. Ce proche de Guillaume Soro, interpellé après avoir pris part à une manifestation de soutien à Jacques Mangoua, à Bouaké, vient d'être libéré. L'information émane de Kanigui Mamadou Soro, le président du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (RACI), un parti politique qui défend les idéaux du député de Ferké.

Moctar Diallo libéré pour "délit non constitué"

Jeudi 3 octobre 2019, dans une note publiée sur les réseaux sociaux, le Rassemblement pour la Côte d'Ivoire, par la voix de son secrétaire général, Coulibaly Hervé, dénonçait l'enlèvement de Moctar Diallo, coordonnateur régional de la région du Gbêkê. "Dans la soirée de ce jeudi 3 octobre 2019, M. Moctar Diallo, coordinateur national du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (RACI) en charge de la région de Gbêkê a été enlevé à Bouaké aux environs de 20 h 30 aux abords de la pharmacie "Tenena" sise au quartier Beaufort, par des individus non identifiés à bord d'un véhicule de type 4×4 double cabine selon les témoins de la scène. Depuis lors, il demeure introuvable et injoignable", pouvait-on lire dans le communiqué.

Moctar Diallo "venait de participer en sa qualité de responsable local du RACI et en solidarité au parti frère et allié du PDCI-RDA, à la marche de soutien à monsieur Mangoua Jacques, vice-président du PDCI-RDA et président du conseil régional du Gbêkê. Vendredi 4 octobre, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, Koné Braman, a tenu à préciser que Moctar Diallo n'avait pas été enlevé.

"Monsieur Moctar Diallo n'a pas été enlevé. Toute manifestation est soumise à une autorisation. Nous ne pouvons pas tolérer des troubles à l'ordre public de cette nature. Si Moctar est venu participer à la marche, il appartient à Moctar Diallo de répondre de ses actes. Il n'a pas été enlevé, il a été interpellé. Il a été entendu et déféré au parquet cet après-midi. Ses droits ont été respectés ", a affirmé le procureur lors d'une conférence de presse.


L'on apprend ce jeudi que le coordinateur national du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire a été remis en liberté. "Moctar Diallo libéré pour délit non constitué", a publié Soro Kanigui Mamadou sur sa page Facebook.