L'affaire de l'arrestation de Guillaume Soro prend une autre tournure

Guillaume Soro va porter plainte après son arrestation manquée
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 octobre 2019 à 10:10 | mis à jour le 14 octobre 2019 à 11:40

Guillaume Soro affirme avoir échappé à une arrestation en Espagne où il séjourne actuellement. L'ancien président de l'Assemblée nationale confirme que des policiers se sont déportés dans son hôtel en vue de procéder à son arrestation. C'est le concerné lui-même qui a relaté les faits.

Guillaume Soro va porter plainte

C'est au cours d'une crush party que Guillaume Soro a livré l'information sur son arrestation manquée. "J’arrive à Barcelone. Je loge à l’hôtel Palace de Barcelone. Je me couche dans ma chambre. Entre 3 h et 4h du matin, une escouade de policiers descend dans ma chambre. Le concierge a juste le temps d’appeler et puis me dire mister Soro, la police est devant ta porte. Je dis, mais qu’est ce qui ne va pas ? J’ai à peine le temps de me lever de mon lit, j’arrive, la porte de ma porte est assiégée. Je pars, j’ouvre la chambre. Et un policier me dit oui tu es Monsieur Soro ? Je dis oui je suis Monsieur Soro. Et il me dit veuillez nous suivre vous êtes en état d’arrestation", a témoigné Guillaume Soro, qui dit avoir refusé d'obtempérer.

"J’ai assumé des responsabilités dans mon pays. Est-ce que vous pouvez faire ça à Zapatero ? Je ne vous suis pas. Ce qui doit être fait, doit être fait dans ma chambre ici. Ils ont discuté et discuté. J’ai dit, moi je ne bouge pas. Et je ne permets à personne de s’avancer vers moi. Je ne permets pas ça. Ils ont discuté et discuté et après, ils sont partis", s'est-il opposé.

Après ces chaudes heures, Guillaume Soro soutient qu'il ne laissera pas tomber cette affaire. "Les sorciers seront découverts. L’hôtel où j’ai séjourné existe. C’est le palace de Barcelone. Je n’ai pas cité un hôtel qui se trouve sur la planète Saturne. On peut juste vérifier. Je porterai publiquement plainte. Ceux qui bavardent se dévoilent", a annoncé l'ancien président de l'Assemblée nationale sur son compte Twitter. On peut le dire, cette affaire est loin de connaitre une fin.


Il faut noter qu'à la crush party du samedi 12 octobre, Guillaume Soro a saisi l'occasion pour annoncer sa candidature à la présidentielle de 2020.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp