Guikahué "convoque" Houphouët-Boigny au meeting du PDCI à Yakro

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en  chef du PDCI-RDA
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 16 octobre 2019 à 08:00 | mis à jour le 16 octobre 2019 à 08:00

Maurice Kakou Guikahué est à fond sur le terrain pour relever le défi de la mobilisation samedi prochain à Yamoussoukro où se tiendra à la place Jean Paul II, le giga meeting du Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

PDCI-RDA : Kakou Guikahué donne les raisons du meeting du samedi

La date du 19 octobre 2019, apparait sans aucun doute comme un tournant décisif dans l’objectif de reconquête du pouvoir par le PDCI-RDA. A ce rendez-vous, Henri Konan Bédié et ses lieutenants disent attendre au minimum 100 000 personnes réunies à la place Jean Paul II de Yamoussoukro pour démontrer aux yeux du monde la vitalité du vieux parti, malgré les grosses défections enregistrées dans ses rangs.

« Des militants sont partis mais le PDCI est là. Donc, c’est un meeting de démonstration, pas pour les Ivoiriens, mais surtout pour l’opinion internationale parce que ce jour là, il y aura beaucoup de médias. Ils vont prendre des photos pour les diffuser dans le monde entier. Comme ça, quand les autres iront dire qu’ils ont vidé le PDCI, les gens vont leur dire que c’est faux », a indiqué Guikahué.

Pour le secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, le meeting de Yamoussoukro sera l’occasion pour le parti de faire allégeance à son fondateur. « Nous disons qu’on veut 100 000 personnes. Mais l’espace Jean Paul II doit déborder. C’est pour venir faire allégeance à Houphouët-Boigny, parce que Houphouët-Boigny n’a pas créé le Rhdp (…) Le seul parti que Houphouët-Boigny a créé, c’est le PDCI », a fait savoir M. Guikahué.

L'ancien ministre de la Santé, a par ailleurs indiqué qu'il appartient aux cadres et militants du parti, de rendre fort Henri Konan Bédié, comme ce fut le cas avec feu Félix Houphouët-Boigny et le PDCI-RDA à l’époque des luttes pour l’accession à l’indépendance.


«De la manière dont on a rendu le PDCI fort pour prendre l’indépendance, c’est de cette même manière, il faut rendre Bédié fort pour prendre le pouvoir en 2020 », a-t-il dit avant d’ajouter que c’est cela le sens véritable du meeting du samedi prochain.




Articles les plus lus