Impuissant face à Ouattara, un pro-Soro craque et implore le pardon

Koné Tehfour parle à Alassane Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 octobre 2019 à 12:52 | mis à jour le 19 octobre 2019 à 14:12

Koné Tehfour est l'un des plus fidèles compagnons de Guillaume Soro. Le candidat malheureux aux municipales du 13 octobre 2018 a perdu face devant Hamed Bakayoko à Abobo. Loin de se laisser abattre par cette défaite, le député reste convaincu que Guillaume Soro est le candidat idéal pour la présidentielle de 2020. Récemment, il a livré un message à Alassane Ouattara.

Koné Tehfour parle à Alassane Ouattara

Lors des municipales du 13 octobre 2018, Alassane Ouattara a été obligé de déployer la grosse artillerie afin de barrer le chemin à Koné Tehfour qui se dirigeait tout droit vers la mairie d' Abobo. Le chef de l'Etat a fait appel à Hamed Bakayoko pour sauver le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) qui perdait la commune la plus peuplée d'Abidjan. À la fin, Koné Tehfour a perdu les élections devant le ministre ivoirien de la Défense.

Ecarté de la mairie d'Abobo, Koné Tehfour se consacre désormais à la présidentielle 2020, à laquelle prendra part son mentor, Guillaume Soro. Dans une publication sur sa page Facebook, le vendredi 18 octobre 2019, le député a laissé un message évocateur aux tenants actuels du pouvoir. Voici la teneur de sa publication :

"Chers fidèles musulmans

Chers Amis de l'islam.

Si Allah s’en prenait aux gens pour leurs méfaits, il ne laisserait sur cette terre aucun être vivant.

Nous, il suffit qu’on ait un tout petit pouvoir qu’on exercera juste pour un temps, on s’oublie et on défie la tolérance, le pardon, le droit de l’autre. Au point où même la paix et la cohésion sociale s’en trouvent menacées.


Et pourtant Dieu lui-même qui a tous les droits sur notre vie, respecte nos personnes et nos choix, mieux nous enseigne la tolérance et le pardon. Que nos prières de ce joumah inspirent à chacun la tolérance, le pardon et le respect des droits de l’autre pour la construction d’une grande nation ivoirienne.

Saint et pieux Joumah à tous."



Facebook
Twitter
email
Whatsapp